Actualités

Fini les feux de bois extérieurs à Longueuil

Fini les feux de bois extérieurs à Longueuil
Juliette Poireau
le 22 avril à 13:15

C’est lors de la dernière séance du conseil de la Ville de Longueuil que les élus ont adopté à la majorité un règlement qui modifie le règlement sur les nuisances pour interdire les feux extérieurs au bois sur tout le territoire.

Seuls les foyers au propane, à l’éthanol ou au gaz naturel seront autorisés à Longueuil, tandis que les uniques feux de bois extérieurs qui auront lieu sur le territoire seront sur des terrains de la Ville, lors d’événements par exemple, et devront faire l’objet d’une résolution du conseil municipal.

Un choix déterminé par la force du nombre des élus du Vieux-Longueuil à neuf contre cinq.

L’arrondissement de Saint-Hubert, qui se débat depuis des mois pour éviter cette interdiction, a fait valoir son mécontentement, notamment en envoyant une injonction à la Ville de Longueuil.

L’injonction déposée concerne la gérance des pouvoirs d’arrondissements par la ville-centre. Le conseiller de Saint-Hubert, Jacques Lemire, et la présidente Nathalie Boisclair protestent que les dossiers de nuisance sont de compétences d’arrondissement, et que la Ville de Longueuil n’a pas à intervenir dans la gestion des feux de bois extérieurs. C’est pour cette raison que l’injonction a été envoyée.

Néanmoins, le directeur général de la Ville de Longueuil, Patrick Savard, affirme que l’injonction semble « non conforme à la Charte de la ville, erronée et incomplète ». Cette action n’a pour l’instant rien changé, car le nouveau règlement d’interdiction a bel et bien été adopté.

Bien que Nathalie Boisclair ait essayé de démontrer à maintes reprises que les citoyens de Saint-Hubert voulaient garder cette pratique dans leur quartier, faisant appel au respect des autres arrondissements, ce fut en vain. Rappelons que les conseillers de Saint-Hubert ont voté à l’unanimité une résolution pour encadrer les feux de bois extérieurs sur leur territoire, jamais pour l’interdire.

« Au même titre que l’on a respecté la volonté de l’arrondissement de Greenfield Park lorsqu’il a refusé d’autoriser l’élevage de poules urbaines sur son territoire, on vous demande de respecter aujourd’hui, notre volonté », défend Mme Boisclair.

Une dernière tentative a été de déposer un amendement qui demande une modification du règlement des nuisances pour laisser Saint-Hubert encadrer les feux de bois extérieurs au lieu de les suspendre. Un amendement rejeté à dix contre quatre.

Rebondissement de Greenfield Park

Contre toute attente, le président de l’arrondissement de Greenfield Park, Robert Myles, a voté contre le règlement qui interdit les feux extérieurs au bois, alors que c’est lui qui a lancé le débat en 2019 pour bannir cette activité sur son territoire. Bien que son avis sur les feux de bois extérieurs soit de les suspendre, les résultats d'une consultation publique organisée par l'arrondissement ont démontré que 79 % des citoyens de Greenfield Park sont contre l’interdiction.

« Malgré ma réflexion personnelle, et pour le respect de la démocratie, je me vois dans l’obligation de voter contre le projet de règlement présenté ce soir », s’est-il exprimé.

C’est ainsi que le débat sur l’interdiction des feux de bois extérieurs prend fin. Une pratique désormais proscrite sur tout le territoire.

À lire aussi :

Greenfield Park : Consultation publique sur la pratique des feux de bois extérieurs

Absence de consensus sur l'interdiction des feux de bois extérieurs à Longueuil

Vers l'interdiction des feux de bois extérieurs à Longueuil 

Interdiction des feux extérieurs : Longueuil veut sonder la population


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.