Actualités

Varennes se lance dans l’apiculture urbaine

Varennes se lance dans l’apiculture urbaine
Juliette Poireau
le 19 octobre à 10:30

La Ville de Varennes vient d’installer un rucher dans le parc de la Commune, un champ fleuri pour pollinisateurs tels que les abeilles et les monarques, afin de produire du miel « ultra local ».

En effet, les citoyens pourront dorénavant apercevoir deux ruches d’abeilles en se promenant au bord du fleuve. C’est l’entreprise Alvéole qui a procédé à l’aménagement de ce rucher dans le but de produire du miel local, d’améliorer la pollinisation et de permettre aux gens d’aller à la rencontre de leur environnement.  

Alvéole s’occupera du maintien des colonies et récoltera le miel produit par les abeilles afin de le redonner à la communauté. De plus, un volet éducatif sera développé pour informer les plus jeunes sur le rôle de l’abeille dans l’écosystème et la pollinisation des végétaux.  

Des ateliers gratuits et interactifs sur le monde des abeilles seront offerts aux citoyens et aux écoles du territoire au cours des prochains mois, affirme la Ville.

À Varennes, ce sont près de 50 000 abeilles qui vivent dans cette ruche, pour une production prévue de 15 kg de miel par année. De ces 50 000 abeilles, on compte 2 500 faux bourdons, des mâles, qui fécondent la reine; une reine qui pond au moins 2 000 œufs par jour; et 47 550 ouvrières qui butinent, nourrissent les larves, entretiennent la ruche et produisent le miel.

Le saviez-vous ?

Les abeilles aident au verdissement du territoire dans un rayon de 5 km et le tiers de notre production alimentaire provient de leur pollinisation. Pour un kilo de miel, les travailleuses parcourent une distance équivalente à quatre fois le tour de la Terre.

À l’automne, les faux bourdons sont chassés de la ruche et meurent naturellement. Les ouvrières se rassemblent autour de la reine et gardent une température de 36 degrés C dans la ruche. Celles-ci vivent environ 180 jours et se nourrissent du miel récolté cet été.  


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.