Actualités

Une année 2020 mouvementée pour le RTL

Une année 2020 mouvementée pour le RTL
Image : TVRS
Juliette Poireau
le 11 décembre à 12:45

Le Réseau de transport de Longueuil (RTL) a vécu une année mouvementée dans le contexte de la pandémie en perdant 70 % de son achalandage pendant le confinement total du mois de mars et en s’adaptant rapidement à toutes les mesures sanitaires imposées par le gouvernement.

« Le confinement a bousculé toutes les sociétés de transport, surtout le RTL qui était en pleine croissance depuis les dernières années », souligne Jonathan Tabarah, président du RTL.

Actuellement, l'organisation connait 63 % d'achalandage en moins qu'en temps normal. 

Bien que l’achalandage ait diminué drastiquement, le RTL a dû instantanément s’ajuster à une nouvelle réalité pour rendre le transport en commun sécuritaire : désinfection des véhicules, réaménagement des terminus pour respecter la distanciation sociale, ajout de parois protectrices pour les chauffeurs, déploiement du paiement de titres par cartes bancaires, etc.

Depuis le début de la pandémie, seulement 16 employés sur 1 200 ont contracté la COVID-19. D’ailleurs, la Santé publique a félicité le RTL pour son faible taux de contagion et son application exemplaire des mesures sanitaires.

Jusqu’à présent, aucun cas d’éclosion n’a été rapporté dans les autobus.

Une initiative à souligner en cette période de crise est la distribution de quelque 88 000 masques réutilisables aux usagers du RTL. À la veille du décret qui rendrait le port du masque obligatoire dans les transports collectifs, le RTL remettait des centaines de couvre-visages au terminus Longueuil.

Jonathan Tabarah a constaté que « la majorité des usagers portaient le masque dans les autobus avant que ce soit obligatoire ».

Pertes de revenus  

La pandémie a fait perdre 523 M$ à l’Autorité régionale du transport métropolitain (ARTM) qui comprend les sociétés de transport du Grand Montréal, dont exo, STM, STL et RTL.

Pour pallier des pertes de revenus mensuels d’environ 5 M$, le RTL a mis en place un plan d’optimisation des ressources en juillet. Ce plan a permis à la société de récupérer plus de 1 M$ par mois. Pour ce faire, le RTL a réduit ses coûts d’exploitation de 8 % et son offre de service pour mieux l’adapter à la demande de la clientèle dans le contexte de la pandémie.

En effet, des lignes ont été retirées, d’autres ajoutées, grâce à une analyse quotidienne de l’achalandage. Par exemple, le taux d’utilisation des trains de banlieue est à 5 % actuellement. Ainsi, certaines lignes se dirigeant vers les gares sont suspendues. Idem pour les lignes vers le centre-ville de Montréal, concernant la capacité autorisée de 25 % des employés dans les tours à bureaux.

D’importantes pertes de revenus ont également été occasionnées par la fin de la perception des titres de transport lorsque les usagers devaient entrer par les portes arrière.

En septembre, le gouvernement du Québec annonçait une enveloppe de 1,2 G$ pour soutenir les organismes de transport collectif à éponger leurs pertes de revenus et les dépenses additionnelles engendrées par la crise sanitaire. Une aide financière qui s’ajoutait à la subvention d’urgence de 400 M$ dévoilée quelques mois plus tôt.

Électrification des autobus

Au début de l’année, le RTL recevait son tout premier midibus 100 % électrique des cinq commandés. Selon Jonathan Tabarah, les midibus devraient prendre la route au printemps prochain. De plus, ces p véhicules de 30 pieds vont permettre au RTL de desservir des quartiers qui étaient difficiles d’accès pour les bus de 40 pieds.

Le RTL a également lancé un appel d’offres en novembre pour acquérir cinq autobus électriques de 40 pieds avec l’option d’achat de cinq autres, en raison d’un accord obtenu par le gouvernement du Québec pour un financement de 95 %, dans le cadre de ses programmes d’aide aux immobilisations.

Jonathan Tabarah explique que le plus grand défi est l’électrification du garage qui demande des « sommes astronomiques ». En effet, le garage doit être reconstruit pour être adapté aux véhicules électriques. L’objectif du RTL est d’électrifier complètement son parc d’ici 2025, répondant à la volonté du Plan de mobilité durable du Québec.

Budget 2021

Le budget 2021 du RTL a été adopté hier soir par le conseil de l’Agglomération de Longueuil. Il s’élève à 186,5 M$, une baisse de 8,9 % par rapport à l’année présente.

Les 18,3 M$ économisés pour 2021 représentent la diminution de 14,8 M$ en raison du transfert du bureau de projet du mode de transport structurant du boulevard Taschereau à CDPQ Infra; d’un effort global de 11 M$ qui a permis une économie de 6,5 M$ en respectant les cibles d’optimisation demandées par l’ARTM et le conseil d’administration; et de la baisse d’achalandage.

Les principales augmentations dans le budget sont l’ajout de 3,5 M$ pour les mesures d’intégration de l’arrivée du Réseau express métropolitain (REM) et les mesures d’atténuation des travaux du pont-tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine, ainsi que 3,3 M$ pour leur gestion.

L’objectif du RTL était de maintenir l’apport des villes desservies pour éviter une hausse de la cotisation des contribuables. Chose faite, car la contribution municipale demeure à 2 %.

 


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.