Actualités

Refonte tarifaire de l’ARTM : Longueuil dépose un mémoire

Refonte tarifaire de l’ARTM : Longueuil dépose un mémoire
Image : TVRS
Juliette Poireau
le 07 octobre à 10:10

La Ville de Longueuil a déposé un mémoire dans le cadre de la démarche de consultation publique pour le projet de refonte tarifaire de l’Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM) qui vise la simplification et l’intégration des tarifs de transport collectif dans la région du Grand Montréal.

La Ville de Longueuil se dit « préoccupée » de la hausse de tarif annoncée pour les quelque 24 000 usagers du Réseau de transport de Longueuil (RTL) qui se rendent quotidiennement sur l’île de Montréal par le pont Samuel-De-Champlain.

En effet, le projet de refonte tarifaire prévoit une hausse de 44 % pour les utilisateurs de l’agglomération de Longueuil, soit un coût mensuel de 144 $ avec l’arrivée du Réseau express métropolitain (REM). Ces derniers devront effectuer un transfert modal supplémentaire pour se rendre au centre-ville en plus de payer plus cher, ce qui pourrait être considéré comme une baisse de services.  

En ce sens, la Ville de Longueuil propose deux recommandations. La première : « mettre en place une mesure tarifaire transitoire sur plusieurs années, en lien avec un service optimal, et que celle-ci soit financée par le gouvernement du Québec ». Également, la Ville demande « d’uniformiser la tarification à 100 $ pour les régions de Laval, Longueuil et Montréal, et ce, par souci d’équité et pour une vision métropolitaine cohérente du financement du transport collectif. »

Rappelons que l’Association pour le transport collectif de la Rive-Sud (ATCRS) a mentionné son désaccord envers cette hausse dès la présentation du projet de refonte tarifaire de l’ARTM au début du mois de septembre.

Finalement, la Ville de Longueuil aborde deux autres enjeux du projet de refonte tarifaire, soit le cadre financier de l’ARTM et le financement et le développement du transport collectif pour la région métropolitaine de Montréal.

Pour le cadre financier, la Ville explique que « les contributions municipales sont appelées à augmenter plus rapidement que les charges », notamment en raison du fait que la croissance des revenus est au ralenti et que les revenus tarifaires sont en baisse, pandémie oblige. Ainsi, Longueuil propose de générer des revenus supplémentaires en maintenant une croissance équivalente entre les usagers et les municipalités dans le financement du transport collectif et en augmentant les contributions des automobilistes et des autres contributeurs.

En terminant, la Ville de Longueuil veut accroître de manière significative les investissements pour le transport collectif et d’en diversifier les sources afin de le développer et de réaliser des projets structurants, tels que le REM ou Léeo.

Bien que la Ville de Longueuil souhaite quelques ajustements dans ce projet, le travail effectué jusqu’à présent permettra à Longueuil d’obtenir une seule zone tarifaire pour l’ensemble des cinq villes de l’agglomération, et de bénéficier du tarif Bus partout, ce qui vient faciliter les déplacements des usagers du transport collectif du territoire.

« La réflexion sur la simplification et l’harmonisation des titres de transport collectif était plus que nécessaire, ce pour quoi Longueuil a collaboré aux travaux qui ont mené à la proposition actuelle de refonte tarifaire. Je tiens donc à souligner le travail réalisé par les partenaires, ainsi que par l’ARTM. Toutefois, des préoccupations demeurent et nous poursuivrons le travail afin de trouver des solutions bénéfiques pour nos usagers de transport collectif », a déclaré la mairesse de Longueuil, Sylvie Parent, par voie de communiqué.


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.