Actualités

L’ATCRS en désaccord avec le projet de refonte tarifaire de l’ARTM

L’ATCRS en désaccord avec le projet de refonte tarifaire de l’ARTM
Juliette Poireau
le 04 septembre à 10:00

À l’approche de la mise en place du projet de refonte tarifaire de l’Autorité régionale de transport (ARTM) qui vise à simplifier et intégrer les tarifs de transport collectif à l’échelle métropolitaine, l’Association pour le transport collectif de la Rive-Sud (ATCRS) est préoccupée par la hausse des tarifs pour les usagers de l’Agglomération de Longueuil.

Actuellement, une carte mensuelle pour l’ensemble du service d’autobus de l’Agglomération de Longueuil, incluant les trajets vers Montréal, coûte 100 $. Néanmoins, avec l’arrivée du Réseau express métropolitain (REM), dont le chemin de fer empêche les bus du Réseau de transport Longueuil (RTL) de traverser le pont Samuel-De Champlain, les utilisateurs devront payer 144 $ pour se rendre à Montréal, selon les données préliminaires du projet de refonte tarifaire de l’ARTM.

« Les usagers devront choisir entre une baisse de service ou une hausse de prix, c’est très problématique », explique Jean-Michel Laliberté, porte-parole de l’Association pour le transport collectif de la Rive-Sud.

La carte mensuelle de 100 $ perdurera seulement pour des trajets effectués sur la Rive-Sud.

De plus, l’ATCRS souligne l’iniquité tarifaire avec le secteur West Island qui lui bénéficiera d’une baisse importante de prix. Les utilisateurs devront quant à eux débourser 90 $ par mois pour employer tous les moyens de transport de l’île de Montréal, en plus de pouvoir traverser les ponts, comparativement à 141 $ actuellement avec la carte TRAM 3.

« Il est inéquitable que l’usager qui n’utilise que les autobus du RTL sur la Rive-Sud doive payer 100 $, alors qu’à Montréal la carte mensuelle n’est que de 90 $, soutien Jean-Michel Laliberté. Le trajet de Brossard vers la gare Centrale ne prendra que 15 kilomètres, alors que de Kirkland à la gare Centrale, le trajet est d’environ 30 kilomètres. Il est illogique de baisser à 90 $ le tarif à Kirkland, tandis que celui-ci est augmenté à 144 $ à Brossard. »

Pour lui, si la Rive-Sud doit subir une hausse tarifaire, se devrait être pareil à Montréal. L’Association demande à l’ARTM d’avoir des tarifs équitables pour tout le réseau.

Projet de refonte tarifaire

Le projet de refonte tarifaire de l’ARTM permettra de passer de 17 grilles tarifaires à une seule grille métropolitaine et de plus de 700 titres de transport à une centaine. Le territoire proposé est découpé en 4 grandes zones tarifaires, plutôt qu’en 8 actuellement.

Deux familles de titres sont suggérées, notamment les Tous modes qui donneront indistinctement accès aux bus, au métro, au train, au REM ainsi qu’aux services de transport adapté, et des titres Bus partout qui permettront de se déplacer en bus dans les trois zones situées à l’intérieur du territoire couvert par l’ARTM.

Avant de prendre quelconque décision, l’ARTM procède actuellement à une vaste campagne de consultation publique afin de laisser les citoyens s’exprimer sur le projet et pour ensuite prendre compte de leurs recommandations.

Les personnes désirant s’exprimer sur le sujet peuvent le faire en se rendant sur la plateforme www.repensonslamobilite.quebec, en participant à des rencontres d’information du 8 au 16 septembre, ou encore déposer un mémoire avant le 5 octobre.

Le projet doit être adopté à la fin de l’année.

L’ATCRS participera activement à cette campagne de consultation publique. Toutefois, bien que l’organisation trouve des lacunes dans le projet, Jean-Michel Laliberté tient à souligner les éléments positifs pour les usagers de la couronne sud, notamment avec l’harmonisation des tarifs d’exo.


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.