Actualités

Mieux partager le fleuve Saint-Laurent pour accroître la sécurité nautique

Mieux partager le fleuve Saint-Laurent pour accroître la sécurité nautique
Le maire de la Ville de Boucherville, Jean Martel, en conférence de presse / IMAGE : TVRS
Juliette Poireau
le 11 juin à 14:05

La Ville de Boucherville se lance dans l’élaboration d’un plan d’intervention sur la sécurité nautique dans le but d’établir des mesures qui assureront la sécurité des usagers du fleuve Saint-Laurent.

Sur une période de trois ans, la Ville posera des actions concrètes pour sensibiliser les plaisanciers à la sécurité sur l’eau, notamment dans le secteur du parc national des Îles-de-Boucherville.

Dès cet été, quatre nouvelles bouées de limitation de vitesse seront acquises, de l’affichage sur le partage du fleuve sera installé et six autres bouées de limitation de vitesse seront ajoutées pour un total de 24 à la fin de la mise en place du plan. La présence de la patrouille de la Garde côtière sera accrue et la patrouille nautique du Service de police de l’agglomération de Longueuil (SPAL) sera de retour cette année.

De plus, la Ville entamera l’élaboration d’un Plan de sensibilisation dédié aux usagers du fleuve, et effectuera un sondage avec la firme LÉGER auprès de la population concernant les mesures définies en lien avec la sécurité nautique.

Un plan de plus en plus nécessaire avec la multiplication du nombre d’embarcations circulant sur le fleuve depuis les 10 dernières années, incluant l’année 2020 et l’arrivée de la pandémie.

Le nombre grandissant d’embarcations de toutes sortes, yacht, bateaux à moteur, jet ski, kayak, canot ou encore planche à pagaies, engendre plusieurs enjeux : des enjeux de sécurité, notamment pour les embarcations sans moteur qui côtoient les mêmes endroits que les bateaux à moteur plus rapide et plus grand; des enjeux de nuisance pour les citoyens riverains avec le bruit et les comportements des fêtards sur l’eau et des enjeux environnementaux avec l’accélération de l’érosion des rives en raison des vagues et les risques pour protéger le chevalier cuivré.

« Nous souhaitons que les résidents autant que les visiteurs puissent pratiquer leur activité nautique en toute sécurité et en harmonie avec les nombreux plaisanciers qui y naviguent, soutient la Ville de Boucherville. Ces mesures permettront de conscientiser les plaisanciers à la sécurité nautique et à la cohabitation sur le fleuve Saint-Laurent. »

Pour réaliser ce projet, la Ville de Boucherville s’est associé à plusieurs partenaires, dont le gouvernement fédéral, le SPAL, la SÉPAQ, la Garde côtière auxiliaire, et MADD Canada.

Transports Canada a d’ailleurs octroyé une somme de 394 505 $ pour bonifier les actions de sensibilisation et d’éducation à la sécurité nautique à Boucherville sur une période de trois ans.


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.