Actualités

Menaces envers la mairesse de Longueuil : Un homme arrêté par le SPAL

Menaces envers la mairesse de Longueuil : Un homme arrêté par le SPAL
Image : TVRS
Juliette Poireau
le 18 novembre à 09:30

Le Service de police de l’agglomération de Longueuil (SPAL) a procédé hier, mardi 17 novembre, à l’arrestation d’un homme en lien avec des menaces proférées à l’endroit de la mairesse de Longueuil, Sylvie Parent, et d’autres élus.

Il s’agit d’un homme âgé d’une vingtaine d’années qui habite hors de l’agglomération de Longueuil. Il a été libéré sous certaines conditions usuelles, dont l’interdiction d’entrer en contact avec les personnes qu’il a menacées. Son dossier a été soumis au Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) où les chefs d’accusation seront déterminés, mais le suspect pourrait faire face à des accusations criminelles.

Dans son cas, il aurait usé des réseaux sociaux pour proférer des menaces « sérieuses ».

Ces menaces ont été réalisées dans le cadre de l’annonce de la Ville de Longueuil concernant une opération de contrôle de la population du cerf de Virginie au parc Michel-Chartrand qui vise l’euthanasie d’une quinzaine de bêtes et d’en revaloriser la viande en l’offrant à des organismes d’aide alimentaire.

Un dossier qui a engendré de la colère et du mécontentement auprès de milliers de citoyens qui ont signé une pétition pour sauver les cerfs de la mort et plus de 250 personnes ont manifesté samedi au parc concerné pour la même raison.  

« Depuis la semaine dernière, plusieurs tranches de ces débats ont dégénéré et ont fait en sorte que des enquêtes de nature criminelle ont été ouvertes, menant jusqu’ici à au moins une arrestation », soutient le SPAL.

Bien que certains soient en désaccord avec des décisions d’autrui, le SPAL rappelle de « débattre ses idées avec grande prudence ». En effet, l’agent Voutsinos explique que « toutes les menaces sont accusables, peu importe le médium choisi ».

L’enquête se poursuit concernant deux autres cas de menaces, qui cette fois, ont été proférées par l’entremise de la ligne téléphonique 311 de la Ville de Longueuil. D’autres arrestations pourraient donc suivre dans cette affaire.

La mairesse de Longueuil a d’ailleurs été sous protection policière à la suite de la réception de menaces. « La protection de la mairesse est réévaluée au jour le jour en fonction du déroulement de l’enquête », explique l’agent Voutsinos.  

Toute personne victime de menaces est invitée à contacter directement la police. L’agent Voutsinos assure que « toutes les menaces sont prises au sérieux ».

Rappelons que la profération de menaces est passable d’accusation criminelle.

À lire aussi : Surpopulation de cerfs de Virginie au parc Michel-Chartrand : Longueuil en éliminera la moitié 

Plus de 20 000 personnes contres l'abattage des cerfs de Virginie au parc Michel-Chartrand

Des refuges prêts à accueillir la quinzaine de cerfs de Virginie de Longueuil visés par une opération d'abattage


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.