Actualités

Plus de 20 000 personnes contres l’abattage des cerfs de Virginie au parc Michel-Chartrand

Plus de 20 000 personnes contres l’abattage des cerfs de Virginie au parc Michel-Chartrand
Juliette Poireau
le 12 novembre à 10:25

La Ville de Longueuil procédera prochainement à une opération de contrôle de la population du cerf de Virginie au parc Michel-Chartrand qui vise la capture et l’euthanasie d’une quinzaine de bêtes. À la suite de cette annonce, plus de 20 000 personnes ont signé une pétition pour que la Ville renonce à cette méthode au profit d’une autre plus « humaine ».

La pétition vient d’une citoyenne de Longueuil, Geneviève Soza-Florent. Cette dernière pense que « les possibilités de relocalisation des cerfs n’ont pas été étudiées comme il le faut » et demande à la Ville de Longueuil et au ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs, qui rappelons-le, appuie cette opération, de « revenir sur cette décision inhumaine, sur le principe que tout être vivant a le droit à la vie ». 

Mme Soza-Florent souhaite que des experts environnementalistes et en droits animaliers se joignent à elle et aux citoyens opposants pour démontrer que cette solution n’est pas « viable à long terme et que ces animaux ne seront que des victimes de mauvaise gestion ».

Considérant la popularité de la pétition, la jeune femme organise une manifestation, qui aura lieu ce samedi à 14 h, pour réclamer à la Ville de Longueuil de lancer une démarche de consultation publique sur le sujet. Selon elle, les administrateurs « ont pris une décision sans connaître l’avis de la population, qui est visiblement contre ».

Les intéressés sont invités à se présenter dans les stationnements Adoncour et Curé Poirier, aux abords du pavillon principal du parc Michel-Chartrand. Bien entendu, toutes les règles sanitaires devront être respectées, notamment le port du masque et la distanciation sociale.

Geneviève Soza-Florent pense que cette situation est « une remise en question sur les politiques de la Ville de Longueuil concernant les espaces verts ». En effet, l’urbanisation massive autour du parc Michel-Chartrand a coupé le chemin migratoire des cerfs, qui se retrouvent isolés en pleine ville.

« Comment pouvons-nous être fiers d’un endroit surnommé le Parcours du Cerf si nous ne pouvons par leur donner le respect qu’ils méritent (les cerfs)? », se questionne la Longueuilloise.

Une opposition partagée par la députée de Marie-Victorin, Catherine Fournier, qui soutient que la solution prise par la Ville de Longueuil est « tristement le résultat de notre manque de vision dans la protection de nos écosystèmes ».

Dans la même optique que Geneviève Soza-Florent, Catherine Fournier rappelle que l’urbanisation a chassé les prédateurs naturels des grandes villes et de leurs périphéries, ce qui a « brisé la chaîne alimentaire ». Elle dénonce l’inaction quant à la prévention de la « reproduction incontrôlée de ces animaux » qui se retrouvent trop nombreux pour la capacité du parc Michel-Chartrand et qui engendrent la détérioration de ce milieu naturel.

Pour éviter un autre épisode d’abattage à l’avenir et pour une solution à long terme, la députée propose la réintroduction contrôlée du prédateur principal du cerf de Virginie, le coyote. « Privilégions le cycle naturel de la vie, dans un environnement conforme à ce qu’il devrait être », déclare Catherine Fournier.

Voulant rassurer la population, la députée soutient que « les êtres humains n’ont rien à craindre de cet animal ». De plus, le cabinet de Catherine Fournier prend la Ville de Laval comme exemple en considérant la densité de population qui est semblable à celle de Longueuil. En effet, des coyotes sont présents sur le territoire lavallois qui ne présente pas de surpopulation de cerfs de Virginie et qui ne rapporte aucun incident perpétué par la présence de coyote. 

Cependant, de nombreux citoyens démontrent des inquiétudes envers cette méthode. Certains redoutent des coûts de gestion trop importants, d’autres craignent pour la sécurité de leurs animaux de compagnie et d’autres appréhendent la diminution significative de la population du cerf de Virginie au détriment de l’augmentation de celle du coyote.

De plus, cette idée tend tout de même à éliminer les cerfs de trop du parc Michel-Chartrand, ce qui va à l’encontre de la pétition citoyenne qui prône le droit à la vie de tout être vivant.

Une citoyenne soulève une autre solution : la stérilisation. Pour le cabinet de Catherine Fournier, « toutes les propositions devraient être envisagées ». 

Menaces envers la mairesse de Longueuil

Cette situation prend une ampleur particulière, la mairesse de Longueuil, Sylvie Parent aurait reçu des menaces « assez graves » concernant cette décision, selon le Service de police de l’agglomération de Longueuil (SPAL). Une enquête est en cours.  

En réaction à ces gestes, l’opposition officielle de la Ville de Longueuil se dit « choqués » et dénonce « sans réserve ces menaces ».

« Qu’on soit pour ou contre l’abattage des cerfs de Virginie, les menaces à l’intégrité physique d’une personne n’ont pas leur place dans nos sociétés démocratiques. Comme élu, mais également comme citoyen, on doit élever la conversation publique au niveau des idées », a déclaré le chef de l’opposition, Xavier Léger.

Les citoyens qui ont des questions sont invités à communiquer avec le 311 et à soumettre une question au prochain conseil de Ville qui se tiendra le 17 novembre.

À lire aussi : Surpopulation de cerfs de Virgine au parc Michel-Chartrand : Longueuil en éliminera la moitié


Commentaires

Je ne crois pas qu'on ne peut pas les déplacer vers une autre place.

le 12 novembre à 18:57, par Nhung Doan,

Je dis NON à l'abattage des cerfs de Virginie. Si vous acceptez cet abattage, l'espèce risque de disparaitre. Relogez ces superbes animaux. Ils ne font de mal à personne.

le 12 novembre à 20:24, par Lucie Villeneuve,

Se sont des Animeaux qui ont le droit de vivre tout comme vous, Mme la Mairresse.....les abattes est peut-etre pour vous la solution qui en couteras la moins cher, je suppose, mais nous, qui ont des animeaux, gros ou petit, on as le coeur d'en prendre soin.....il y as des endroits qui veulent leur bien, pour une belle vie, tout comme la votre.....Alors S.V.P. Épargner ses Betes, en les laissant vivre leur vie

le 13 novembre à 13:26, par Rémi Marier,

Ses un non a l'abattage!voyons donc vous n'avez aucune alternatives!!oui le Miller zoo sont prêt a les prendre qu'avez vous a perdre!

le 13 novembre à 14:01, par Richard,

Madame Parent, Je fais appel à votre bon sens concernant ce dossier. Je comprends qu'il y ait trop de cerfs dans le parc Michel Chartrand mais une offre vous est faite par le Miller Zoo afin de récupérer ces animaux. Pourquoi ne pas prendre cette offre? Je ne crois pas que de faire abattre les cerfs vous offrira un capital de sympathie auprès des citoyens de Longueuil. Si j'étais vous, je saisirais cette opportunité à 2 mains!!!!! Le fait d'admettre qu'on a fait un erreur nous rends toujours plus sympathiques. Josée Quenneville (qui a voté pour vous et qui est très déçue de son choix)!

le 13 novembre à 15:57, par Josee Quenneville,

Oui , il est positif de le faire ,quand je travaillais dans le Grand Nord Québécois , beaucoup d'animaux furent déplacer pour les travaux de la Baie-James, et sans être tuer. Ils peuvent le faire par le ministère de la Faune Québec et Fédéral tout est possible , les abattre tous on risque une pénurie dans notre avenir , car ils sont jeunes et pleins d'énergie ,un déplacement amènera point un dépaysement , au début l'orientation sera au neutre par la suite ils prendront le chemin qui les amèneras vers leurs milieux. C'est comme la truite en serre biologique , ont les mets en rivière et sont en transition de l'orientation et le tout repart en sa normal la nature est un phénomène qui se bat sur le moment et retrouve son équilibre.

le 14 novembre à 15:31, par claude jeffrey,

J'étais présente aujourd'hui à la manifestation et je tiens à dire que plusieurs solutions efficaces on été mentionnées. Animal safe rescue ont d'ailleurs proposer de les déplacer gratuitement avec toutes les précautions nécessaire pour assurer leur survie dont la sedation et la présence de vétérinaires durant le trajet, ils seront ensuite dans un sanctuaire en sécurité sans risque pour la biodiversité ou les autres animaux. Je crois que cette option devrait être envisagée. Pour le futur, le problème, qui aurait dû être adressé il y a des années, va se reproduire, c'est pourquoi la stérilisation des cerfs estt souhaitable pour empêcher une autre problématique et l'abattage d'animaux innocents et particulièrement appréciés par les Longueuillois. Merci

le 14 novembre à 19:55, par Beauchemin m,

Je dis non a l'euthanésie des cerfs. Il y a surement une autre solution pour relocaliser ces animaux dans un meilleur endroit pour eux.

le 18 novembre à 19:44, par Johanne Handfield,

Je ne suis pas d'accord avec la solution mise de l'avant par la Ville de Longueuil qui va procéder à l'euthanasie de 15 cerfs de Virginie au Parc Michel Chartrand! Il y a déjà une organisation qui s'est offerte pour la capture et le déplacement des cerfs, "Sauvetage animal rescue" ainsi que "Le Miller Zoo" pour les accueillir et leur donner tous les soins nécessaires! Il y a aussi "Le sanctuaire pour animaux de ferme de l'Estrie" qui est prêt à recevoir ces magnifiques animaux! Ils sont tellement proche des humains, très apprivoisés par nous et confiants en notre présence! Tellement des gens visitent ce parc et ont la chance de les photographier et de les admirer. Ils s'en fuient pas, ils restent tout près de nous! Ils sont la joie et la beauté de nos forêts et en même temps, dans ce parc urbain, nous cohabitons avec eux, ils font partie de notre quotidien! Pourquoi ne pas respecter la volonté des toutes ces organisations qui souhaitent leur donner la chance de continuer leur vie dans un endroit sûr et adéquat? Pourquoi ne pas avoir fait une consultation citoyenne en respectant ainsi l'avis de la population? Je n'ai pas hâte et je ne suis pas fière de raconter l'histoire de l'abattage de ces cerfs à des jeunes enfants à l'approche de Noël! Je pense que ces jeunes auraient aussi préféré une histoire plus joyeuse et juste envers des êtres qui ont déjà fait tant d'efforts pour s'adapter à notre monde de plus en plus urbain! Il n'est jamais trop tard pour réajuster le tire et faire un choix bienveillant et respectueux de la population, tout au moins, je l'espère!!!

le 20 novembre à 14:05, par Vivian Balthazard,

ILS ONT LE DROIT DE VIVRE!!!NON A L'ABBATTAGE DES CERFS DE VIRGINIE!!! LES ANIMAUX SONT NOS AMIS ET ONT DOIT TOUT FAIRE AFIN DE LES PROTEGER ET DE PRESERVER LES ESPECES EN VOIX DE DISPARITION.ONT PROPOSE ICI D'EXCELLENTES SOLUTIONS.ANIMAL SAFE RESCUE, PROPOSE DE LES DEPLACER ET DE LES RÉCUPÉRER,AINSI QUE LE MILLER ZOO QUI PROPOSE DE LES ACCUEILLIRS ET D'EN PRENDRE SOINS.MADAME PARENT ETES VOUS UNE MEURTRIERE?UNE PSYCHOPATHE?OUVREZ VOTRE COEUR MADAME ET VOTRE BONS SENS. BRAVO A TOUS CEUX QUI MANIFESTENT,NE LÂCHEZ PAS! ILS ONT Le DROIT DE VIVRE!!!

le 23 novembre à 11:09, par Chantale,

ILS ONT LE DROIT DE VIVRE!!!NON A L'ABBATTAGE DES CERFS DE VIRGINIE!!! LES ANIMAUX SONT NOS AMIS ET ONT DOIT TOUT FAIRE AFIN DE LES PROTEGER ET DE PRESERVER LES ESPECES EN VOIX DE DISPARITION.ONT PROPOSE ICI D'EXCELLENTES SOLUTIONS.ANIMAL SAFE RESCUE, PROPOSE DE LES DEPLACER ET DE LES RÉCUPÉRER,AINSI QUE LE MILLER ZOO QUI PROPOSE DE LES ACCUEILLIRS ET D'EN PRENDRE SOINS.MADAME PARENT ETES VOUS UNE MEURTRIERE?UNE PSYCHOPATHE?OUVREZ VOTRE COEUR MADAME ET VOTRE BONS SENS. BRAVO A TOUS CEUX QUI MANIFESTENT,NE LÂCHEZ PAS! ILS ONT Le DROIT DE VIVRE!!!

le 23 novembre à 11:14, par CHANTALE GUERNON,

Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.