Actualités

La Prairie presse le gouvernement pour mieux sécuriser l’autoroute 15

La Prairie presse le gouvernement pour mieux sécuriser l’autoroute 15
Carambolage du 19 février 2020 sur l'A15 à la hauteur de La Prairie / Image : Sky Canada Weather
Juliette Poireau
le 03 février à 10:00

La Ville de La Prairie demande au ministère des Transports du Québec (MTQ) d’accélérer la mise en place des dispositions pour mieux sécuriser l’autoroute 15 à la hauteur de La Prairie, dont le secteur est jugé dangereux.

À la suite du carambolage monstre qui s’est produit en février de l’année dernière et qui a fait deux morts et des dizaines de blessés, la Ville de La Prairie et le MTQ ont travaillé de concert pour rendre la zone plus sécuritaire. En novembre, le MTQ dévoilait une série d’actions pour améliorer la sécurité des usagers sur ce tronçon.

Même si certaines ont été effectuées, plusieurs autres n’ont pas encore été mises en place. Jusqu’à présent, les mesures prises sont le dégagement du grillage entre la route et le fleuve, la bonification du déneigement et l’installation de panneaux statiques « mal positionnés », selon le maire Donat Serres.

Depuis plusieurs mois, le maire de La Prairie demande au MTQ de lancer un projet pilote qui consiste à implanter des panneaux lumineux indiquant la dernière sortie avant d’entrer dans la zone à risque tout en signalant la présence de poudrerie et la réduction de la visibilité dans ce secteur. « Il faut que les panneaux soient installés plus en amont afin de donner d’autres alternatives aux automobilistes s’ils veulent éviter le secteur », soutient Donat Serres.

Actuellement, les panneaux statiques se situent directement sur le tronçon jugé dangereux. « Il est trop tard, les usagers de la route sont déjà dans la zone à risque quand ils comprennent que c’est dangereux », exprime le maire.

De plus, la Ville de La Prairie souhaite la création d’un accès d’urgence à l’A15 par la piste cyclable afin d’accélérer l’intervention des pompiers et des ambulances lors d’accidents. Le MTQ est à évaluer cette proposition.  

Finalement, Donat Serres veut qu’un processus de fermeture préventive de l’A15 se basant sur les conditions météorologiques soit mis en place rapidement. « Pourquoi attendre qu’un accident se produise pour fermer une autoroute? », se questionne le maire.

La tempête hivernale de mardi a occasionné de nombreux accidents de la route, notamment dans le secteur de Saint-Constant, Candiac et La Prairie. « Hier, l’A30 a dû être fermée en raison de sorties de route, et les automobilistes se sont donc tous dirigés vers l’A15, car ce sont les deux seuls axes qui traversent la Rive-Sud d’est en ouest », rappelle Donat Serres.

Il témoigne néanmoins que les mesures de déneigement du MTQ ont bien fonctionné sur l’A15 lors de cette tempête.

Par contre, aucune action supplémentaire n’a été posée lors de la tempête du 23 janvier dernier, qui a pourtant réuni toutes les conditions pour une répétition des événements tragiques d’il y a un an. C’est à ce moment-là que M. Serres a constaté l’importance d’accélérer les dispositions pour sécuriser ce secteur.

« On parle de la sécurité des citoyens, des vies sont en jeu », conclut le maire de la Ville de La Prairie.

Le conseil municipal a d’ailleurs adopté à l’unanimité une résolution concernant les enjeux de sécurité de l’autoroute 15 le 1er février.

À lire aussi :

L'A15 à la hauteur de La Prairie sécurisée pour l'hiver


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.