Actualités

COVID-19 RIVE-SUD : Les travailleurs de la santé vaccinés en premier en Montérégie

COVID-19 RIVE-SUD : Les travailleurs de la santé vaccinés en premier en Montérégie
Juliette Poireau
le 21 décembre à 13:45

En point de presse lundi 21 décembre, la directrice de Santé publique de la Montérégie, Dre Julie Loslier, a procédé au lancement de la campagne de vaccination contre la COVID-19 dans la région.

Pour commencer, quelque 8 000 doses du vaccin Pfizer seront administrées à plus de 4 000 travailleurs de la santé qui donnent des soins à une clientèle vulnérable à la maladie de COVID-19, dont les travailleurs des CHSLD, des ressources intermédiaires et des ressources en milieu familial.

Deux sites de vaccination ont été annoncés pour cette première vague dédiée à une clientèle ambulante, soit au Pavillon la COOP de la Société d’agriculture de Saint-Hyacinthe et à la clinique de vaccination du Quartier DIX30 à Brossard. Ces deux sites ont une superficie d’environ 7 000 pieds carrés et permettront de vacciner 1 000 individus par jour, considérant qu’un préposé peut vacciner 100 personnes avec une plage horaire de sept heures.

Les travailleurs de la santé concernés sont donc invités à prendre rendez-vous pour se faire administrer le vaccin, en s’assurant d’une rotation pour les employés d’un même établissement afin d’éviter un bris de service. Plus de 2 000 rendez-vous ont déjà été pris à l’heure actuelle.

Le nombre de vaccins à donner se définit en fonction du prorata de la population de chaque CISSS de la Montérégie. En effet, 38 % des rendez-vous sont réservés pour le CISSS de la Montérégie-Est, 32 % pour le CISSS de la Montérégie-Ouest et 30 % pour le CISSS de la Montérégie-Centre.

Pour la semaine du 21 décembre, 4 400 vaccins seront administrés sur quatre jours, soit le 23 et le 24 décembre, ainsi que le 26 et le 27 décembre. Bien que la région ait accueilli environ 8 000 doses, la seconde moitié est conservée pour s’assurer que les personnes vaccinées reçoivent leur deuxième dose, dans quelques semaines, comme l’oblige le vaccin de Pfizer.

Et les résidents?

L’option de deux sites extérieurs dédiés à la vaccination a été établie par les trois CISSS de la Montérégie, excluant l’option de s’installer directement dans un CHSLD, comme le fait Montréal.

« L’objectif est d’administrer toutes les doses que l’on reçoit, et nous n’avons pas d’établissements avec plusieurs centaines de résidents. Bien que les résidents de CHSLD soient notre priorité, les modalités du vaccin de Pfizer nous empêchent de vacciner ces personnes en premier », explique Dre Julie Loslier.

Les prochaines doses de vaccin ne sont pas encore annoncées, la Direction de santé publique de la Montérégie dit attendre des confirmations. De plus, le prochain groupe de personnes à être vaccinées n’est pas encore connu. Les résidents des établissements concernés par cette première vague de vaccination devront attendre qu’un vaccin puisse se déplacer à eux pour le recevoir, comme le permet celui de Moderna, un vaccin pas encore autorisé au Canada.

« Des équipes mobiles de vaccination sont déjà prêtes à être déployées pour vacciner les clientèles vulnérables, affirme Dre Julie Loslier. Dès que des vaccins pourront être déplacés, les résidents de CHSLD seront priorisés. »

Pour l’instant, la DSP de la Montérégie a établi un ordre de priorité en fonction de la faisabilité de la vaccination.

Les travailleurs de la santé œuvrant dans les hôpitaux sont également les prochains sur la liste, mais aucune date n’est encore déterminée pour commencer à leur administrer le vaccin.

Rappelons finalement que la vaccination est sur une base volontaire, bien que la DSP de la Montérégie a pour objectif de « vacciner le plus grand nombre de personnes possibles ».


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.