Actualités

COVID-19 RIVE-SUD : Longueuil affiche un déficit de 10 M$

COVID-19 RIVE-SUD : Longueuil affiche un déficit de 10 M$
Photo : TVRS
Juliette Poireau
le 24 août à 10:45

La pandémie a fortement affecté la Ville de Longueuil qui fait face à un déficit net d’environ 10 M$, en plus d’être la ville montérégienne la plus touchée quant au nombre de cas confirmés de COVID-19.

C’est lors du dévoilement du plan de relance économique de Longueuil que le directeur général de la Ville de Longueuil, Patrick Savard, a avancé ce chiffre.

« Essentiellement, on explique ce déficit par une importante perte de revenu, précise-t-il. On parle de près de 14 M$ de pertes de revenu au niveau de la cour, des amendes, des revenus d’intérêt, des revenus de stationnement. »

Toutefois, le grand confinement et les mesures sanitaires ont également fait économiser la Ville concernant certaines dépenses habituelles. En effet, de nombreuses activités ont dû être suspendues pour la période de mars, avril et mai. De plus, la Ville de Longueuil a procédé à la mise à pied de plusieurs employés de façon temporaire.

Ainsi, le déficit net de la Ville de Longueuil se situe autour de 10 M$.

Rappelons que le ministère des Affaires municipales et de l’Habitation refuse que les municipalités québécoises finissent leur année avec un déficit budgétaire, malgré les pertes et les impacts de la pandémie.

« Le défi reste entier pour équilibrer ce budget, on y travaille, on a des pistes de solution », déclare la mairesse, Sylvie Parent.

Cependant, le déficit de 10 M$ exclut les pertes de revenu du transport collectif, car les enjeux du transport en commun concernent l’ensemble des villes de l’Agglomération de Longueuil et sont gérés par l’Autorité régionale du transport métropolitain (ARTM).

Actuellement, l’ARTM a signifié à la Ville qu’elle n’avait pas l’intention de lui envoyer une quote-part spéciale pour l’année 2020.

« L’effet de ces pertes de revenu en raison de la diminution de l’achalandage se fera principalement sentir dans le budget de 2021, selon les ententes que l’ARTM aura avec le gouvernement », détaille M. Savard.

Pour la mairesse, le défi majeur est le transport collectif : « On ne voit pas l’horizon du budget 2021-2022, mais on sait pertinemment que l’impact se fera sentir au-delà de 2020. La confiance des usagers doit revenir et les moyens pour y arriver doivent être au rendez-vous. »

Des centaines de cas confirmés à Longueuil

En plus d’avoir été touchée de manière importante économiquement, Longueuil est la ville de la Montérégie qui compte le plus de cas confirmés de COVID-19 depuis le début de la pandémie.

En date du vendredi 21 août, 2 528 ont contracté la COVID-19 à Longueuil depuis l’apparition des premiers cas en mars dernier. À elle seule, Longueuil dénombre plus de 25 % des cas totaux de la Montérégie.


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.