Actualités

Boucherville : Une autre partie du parc du Boisé-du-Pays-Brûlé protégée

Boucherville : Une autre partie du parc du Boisé-du-Pays-Brûlé protégée
Image : Boucherville
Juliette Poireau
le 29 septembre à 15:00

La Ville de Boucherville vient d’acquérir 2,29 hectares supplémentaires du parc du Boisé-du-Pays-Brûlé afin d’agrandir la superficie du parc et de ses alentours à des fins de conservation.  

Cette acquisition de six lots adjacents au parc s’inscrit dans le cadre du projet Trame verte et bleue qui vise à protéger 17 % de milieux naturels de la région du Grand Montréal d’ici 2031.

Ces 2,29 nouveaux hectares protégés représentent 3,1 M$ d’investissement. Le gouvernement du Québec et la Communauté métropolitaine de Montréal (CM) ont contribué en déboursant 2 M$ repartis à parts égales, tandis que la Ville de Boucherville a contribué en versant un peu plus de 1 M$.

Les lots acquis sont constitués de milieux humides, d’une forêt mature ainsi que d’une friche herbacée et arbustive importante. Avec ses 13,6 hectares, l’intérêt du parc du Boisé-du-Pays-Brûlé réside dans la conservation et la protection de ce milieu naturel. Il abrite d’ailleurs plusieurs espèces menacées, telles que la rainette faux-grillon qui s’installe dans les marécages, ou encore l'oiseau Pioui, la fourmi Lasisus minutus et l'arbre Caryer ovale. 

La Ville de Boucherville prévoit l’aménagement d’un sentier pédestre qui relierait la rue Paul-Doyon à la rue Arthur-Dumouchel pour permettre à la population de découvrir un milieu écologique.

Rappelons que la Ville de Boucherville s’est engagée à atteindre l’objectif d’augmenter de 20 % la superficie de ses terrains par rapport à 2017, soit environ 88,8 hectares, d’ici 2022.


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.