Que cherchez-vous?

Saint-Lambert: assez de signataires pour un référendum sur le zonage et le lotissement

Jeudi 24 novembre 2022 11:00 Gabriel Provost
(Photo: archives TVRS)

La tenue du registre pour un référendum sur la refonte du plan d'urbanisme et du règlement de lotissement proposés par Saint-Lambert est terminée: le nombre requis de 1719 signataires a été dépassé.

C'est au centre des loisirs de Saint-Lambert que les citoyens pouvaient se rendre, entre le 21 et le 23 novembre, de 9h00 à 19h00, afin de signer les deux registres. Au total, la Ville donne des nombres préliminaires de 2401 signatures pour le règlement de zonage et de 2398 signatures pour le règlement de lotissement.

Maintenant que les nombres préliminaires de noms ont été donnés, il reste à voir si la Ville ira de l'avant avec l'étape suivante, qui est celle du référendum. Elle pourrait également, devant le nombre de personnes qui ont signé le registre pour faire une demande référendaire, choisir de reculer et de revoir les règlements de zonage et de lotissement.

TVRS a fait une demande d'entrevue avec la mairesse, Pascale Mongrain. La cheffe de division aux communications de Saint-Lambert, Mélanie Dallaire, a répondu qu'il « n'y aura aucune entrevue accordée avant que le résultat final ne soit confirmé ». Ledit résultat sera confirmé le 5 décembre prochain, lors de la séance du conseil municipal.

« Le message des citoyens est clair »

Questionnée à savoir ce qu'elle pensait de la situation, Isabelle Gendron, qui est une citoyenne engagée dans le dossier depuis l'affaire de la vente de la piscine Préville pour en faire un centre de la petite enfance, indique que « le message des citoyens est clair : on ne vend pas un parc à Saint-Lambert. » Elle espère que la Ville tiendra compte des résultats du registre et ajoutera des protections pour les parcs et espaces verts lambertois, en plus de choisir un autre emplacement pour installer le CPE Agathe la girafe.

Karl Villeneuve, qui est un autre citoyen engagé dans cette cause, indiquait en entrevue avec TVRS que d'autres aspects du plan d'urbanisme sont également problématiques. Il nomme notamment le fait qu'il n'y a pas de Plan particulier d'urbanisme (PPU) pour le dépôt à neige situé derrière le collège Champlain. Il parle également du secteur Saint-Charles, où il n'y aurait pas de planification pour un usage urbanistique mixte lorsque les édifices industriels seront changés en logements.

Pas de protection pour les parcs

Saint-Lambert a adopté les deux règlements au conseil municipal en juillet dernier. Le processus de refonte des outils d'urbanisme est amorcé dans la ville depuis 2019. Or, des citoyens contestent l'adoption de ces règlements, qui ne contiendraient pas de garantie pour la protection des parcs et espaces verts afin d'éviter qu'ils soient vendus.

C'est un scénario de vente d'une partie d'un parc qui se déroule justement au parc Préville, où la Ville souhaite vendre la piscine publique qui s'y trouve et son terrain pour 565 000$ afin que le tout soit converti en CPE.

Des citoyens, dont Isabelle Gendron et Karl Villeneuve, mais également plusieurs autres personnes résidant dans le secteur, tentent depuis de faire reculer la Ville et de faire en sorte qu'un autre emplacement soit trouvé pour installer le CPE.

© 2022 Télévision Rive-Sud Tous droits réservés Conditions d'utilisation
Alimenté par : Marchand Manager