Que cherchez-vous?

Budget de Boucherville: 3,85% de hausse des taxes résidentielles

Mardi 06 décembre 2022 10:50 Gabriel Provost
(Photo: archives TVRS)

La Ville de Boucherville tenait une séance extraordinaire du conseil municipal ce lundi afin de présenter le budget 2023, un exercice qui a été particulièrement difficile à réaliser selon le maire, Jean Martel. 

« C’est le quatorzième budget auquel je participe et ça a été le plus difficile à élaborer », a annoncé d’entrée de jeu le magistrat lundi. Ainsi, la hausse de la taxation résidentielle sera de 3,85% pour la maison unifamiliale moyenne en 2023. Cette année, il y avait eu gel de taxes, idem pour l’exercice 2021. Le pourcentage d'augmentation pour 2023 se traduit en une augmentation du compte de taxes d'environ 117$ en incluant la hausse des tarifs de traitement des eaux et les collectes comme le recyclage ou les ordures.  

Au chapitre des dépenses, le total s'élève à 129,1M$ pour l'exercice 2023, une hausse de 4,7%. Pour le maire bouchervillois, quatre facteurs causent les problèmes avec lesquels son administration doit travailler pour le budget 2023. L’inflation est en tête de lice, suivie de la hausse des taux d’emprunts, de l’augmentation du budget de l’agglomération de Longueuil et du déséquilibre du rôle foncier. Ces problèmes devraient cependant cesser à son avis, ce qui permettra à la Ville de revenir à des taux comme il y en a eu par le passé. « C'est sûr qu'il y a un des quatre facteurs qui va bouger. Je pense qu'on peut être raisonnablement optimiste comme quoi on va revenir à des taux comme par le passé. »

Mesures d'écofiscalité

Lors de sa présentation, M. Martel a souligné qu'il n’est pas possible d’augmenter grandement les taxes foncières sur les immeubles commerciaux en raison de contraintes liées au dernier rôle d'évaluation. Ainsi, la hausse pour le secteur commercial se chiffre à 0,17% en excluant les tarifs. Boucherville a donc introduit des hausses de frais liés au traitement des eaux et à la gestion des collectes pour les commerces et industries. Cela fait en sorte que la hausse incluant les tarifs pour l’eau par logement ou local passe de 220$ à 656$, tandis que les collectes par logement ou local augmentent de 241$ à 450$. Le secteur industriel doit également composer avec ces hausses de tarifs. Jean Martel souligne à ce propos que d’augmenter les tarifs se veut une mesure environnementale, car les commerces et industries sont les plus grands utilisateurs d’eau et de gestion des déchets et que payer davantage pourrait les inciter à réduire leur utilisation pour payer moins à l’avenir.  

En 2021, plusieurs administrations municipales, dont celle de Boucherville, avaient choisi d'appliquer un gel à la taxation résidentielle en raison du nouveau rôle foncier qui avait créé une augmentation de la valeur des propriétés et donc une augmentation qui aurait plus élevée en termes de taxes à payer pour les citoyens. Les différentes collectes, de même que la tarification de l'eau, avaient également subi un gel. Les taxes des entreprises avaient pour leur part connu une hausse de 2,2%. 

Réduction de la dette

Malgré les hausses pour la taxation et les dépenses, Jean Martel souligne un point positif dans le budget actuel: la baisse de la dette de la municipalité qui se poursuit. Pour 2021, elle atteignait 81,3M$, tandis que ce nombre a diminué pour atteindre 80,7M$ en 2022. 

© 2023 Télévision Rive-Sud Tous droits réservés Conditions d'utilisation
Alimenté par : Marchand Manager