Actualités

Un nouveau parti politique se dessine à Longueuil

Un nouveau parti politique se dessine à Longueuil
Juliette Poireau
le 12 février à 12:00

Le candidat Guy Sauvé confirme la formation du nouveau parti politique Vert Longueuil.

Par l’entremise de sa page Facebook Guy Sauvé candidat en 2021 le candidat a engagé une discussion avec les citoyens pour comprendre ce que la population souhaite voir à Longueuil.

« Les citoyens sont insatisfaits du parti de la mairesse qui est de plus en plus impopulaire, tandis que le parti de l’opposition officielle ne semble pas être une alternative générant beaucoup d’enthousiasme », mentionne d’entrée de jeu M. Sauvé en entrevue.

Avec Vert Longueuil, M. Sauvé dit vouloir offrir une « véritable alternative aux citoyens ».

Plusieurs volontés citoyennes concordent avec les propositions du candidat, notamment la fin des déversements des eaux usées dans le fleuve par la Ville de Longueuil, la mise sur pied de marchés fermiers saisonniers à travers le territoire et la révision de la rémunération des élus, particulièrement celle du maire ou de la mairesse pour qu’il soit plus bas que celui du premier ministre du Québec et de la mairesse de Montréal.

Rappelons que la Ville de Longueuil possède l’un des pires bilans de la province concernant la gestion de ses eaux usées, tandis que le salaire de la mairesse de Longueuil est le plus élevé de tous les élus québécois.

Guy Sauvé constate également que les Longueuillois semblent vouloir « obtenir des services à proximité de leur domicile et adaptés à la réalité de leur arrondissement, et délaisser les solutions centralisées et uniformes ».

Plusieurs autres orientations animeront le parti Vert Longueuil, notamment l’environnement, les finances publiques, le réseau routier, l’urbanisme et la qualité de vie concernant le meilleur encadrement de la démolition des maisons unifamiliales et la construction d’immeubles à logements, la sécurité des citoyens avec l’amélioration de la signalisation de la vitesse autorisée à proximité des parcs et tout ce qui a trait aux familles du territoire.

Bien que le parti s’intitule Vert Longueuil, il ne s’agit pas d’un parti purement environnementaliste. « Bien sûr, le parti a des préjugés favorables pour l’environnement, explique Guy Sauvé, mais je n’ai pas appelé le parti Vert Longueuil dans l’objectif d’être un parti vert traditionnel. Notre programme comprend de nombreux autres sujets. »

Une équipe en formation

Guy Sauvé affirme que des discussions sont en cours avec des conseillers indépendants à la Ville de Longueuil, ainsi qu’avec de nouveaux candidats qui concourront face aux conseillers des deux partis en siège.

« Je ne veux pas construire un parti contre les indépendants, qui selon moi, font un excellent travail. Ils ont réussi à faire fonctionner le conseil en prenant une attitude pragmatique, contrairement aux querelles perpétuelles entre les deux partis », détaille Guy Sauvé.

« Les deux partis actuels de la municipalité n’offrent que des chicanes incessantes depuis les quatre dernières années, ajoute-t-il, c’est le temps d’avoir une nouvelle vision à Longueuil ».

Course à la chefferie

Pour l’instant, Guy Sauvé ne se proclame pas chef du parti Vert Longueuil, mentionnant que « tout est ouvert selon la formation du parti ». Il confirme tout de même son intérêt à être le chef du parti, se disant « prêt » à entamer une course au poste de maire contre la mairesse Sylvie Parent.

« Je suis prêt à débattre et à apporter d’autres visions à Longueuil, ainsi qu’à échanger avec la mairesse sur son bilan et ses orientations qui ne semblent pas très enthousiasmer la population », conclut le candidat.

À lire aussi :

Un deuxième candidat pour le district d'Iberville


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.