Actualités

Un directeur de garderies accusé de possession de pornographie juvénile

Un directeur de garderies accusé de possession de pornographie juvénile
Christopher Pattichis est président du regroupement de garderie G-Souriant. (Source: G-Souriant)
Pascal Dugas Bourdon
le 09 février à 12:00

Le président d’une chaîne de garderies a été arrêté hier matin à Brossard relativement à de la possession de pornographie juvénile.

La résidence du suspect, Christopher Pattichis, a d’ailleurs fait l’objet d’une perquisition par la police de Longueuil, au moment où l’on procédait à son arrestation.

Selon le site web du groupe de garderies éducatives G-Souriant, Pattichis serait toujours le président de l’entreprise qu’il aurait fondée en 2004. Le groupe régit quatre succursales : trois sur l’île de Montréal, et une autre sur le boulevard Rome, à Brossard.  

Selon la police de Longueuil, l’accusé s’occuperait principalement de la comptabilité et du système informatique, et n’aurait pas de contact direct avec les enfants.

«En aucun temps, il n’était seul avec les enfants. Il était toujours accompagné d’une éducatrice», a tenu à rassurer Marie Beauvais, porte-parole pour le Service de police de l’agglomération de Longueuil (SPAL)

Aucune image des enfants de la garderie n’aurait été trouvée dans les fichiers perquisitionnés pour le moment.

La Direction de la protection de la jeunesse (DPJ) et le ministère de la Famille ont été avisés de la situation «afin qu’un suivi soit fait pour assurer la santé et la sécurité des enfants», a précisé l’agente Beauvais.

Pattichis, 42 ans, a comparu hier après-midi au palais de justice de Longueuil pour faire face à des accusations de possession de pornographie juvénile.


Commentaires

Bonjour, Le 8 février 2017, j'ai été arrêté et accusé de possession de pornographie juvénile. Vous avez donné couverture médiatique de cet événement, y compris, autre que les médias traditionnels, une publication en ligne sur votre site Web qui demeure à ce jour. https://www.tvrs.ca/blog/un-directeur-de-garderies-accuse-de-possession-de-pornographie-juvenile Le 26 février 2020, ces accusations ont été retirées et j'ai été déclarée acquittée par le tribunal. Cependant, il n'y a eu AUCUNE couverture médiatique de cet acquittement. Je peut vous envoyé une copie du procès verbal de l'audience judiciaire qui m'a acquitté. Que pouvons-nous faire à ce sujet? La publication originale peut-elle être retirée ou corrigée pour préciser que les accusations ont été retirées et que j'ai été acquitté? Peut-il y avoir une autre publication pour refléter la fin heureuse de cette histoire. Il me ferrait plaisir de donner une entrevue à ce sujet, si nécessaire. Comme vous pouvez le comprendre, en raison de la nature des accusations, je suis constamment confrontés à des préjugés, car les médias ont publié les accusations mais n'ont pas publié l'acquittement. Votre aide dans ce domaine serait grandement appréciée. Cordialement Christopher Pattichis 514-435-7858

le 22 septembre à 00:09, par Christopher Pattichis,

Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.