Actualités

Saint-Lambert : le maire Pierre Brodeur ne se représentera pas

Saint-Lambert : le maire Pierre Brodeur ne se représentera pas
Le maire Pierre Brodeur lors de la séance du conseil de la Ville de Saint-Lambert du lundi 19 avril 2021.
Juliette Poireau
le 20 avril à 13:45

Le maire de la Ville de Saint-Lambert, Pierre Brodeur, a annoncé à la séance du conseil de ville du lundi 19 avril qu’il ne se représentera pas à la mairie lors des prochaines élections municipales de novembre.

« En 2017, c’est avec beaucoup d’enthousiasme que je me suis lancée dans la course à la mairie. J’avais la motivation nécessaire et l’intime conviction de pouvoir contribuer au développement de notre belle ville de Saint-Lambert. Je crois toujours fortement au dynamisme de notre communauté et à son milieu de vie formidable. J’ai maintenant le sens du devoir accompli et je me sens prêt à tendre le flambeau à mon successeur. Ainsi, j’ai le cœur serein en vous annonçant ce soir mon retrait de la vie politique à la fin de ce mandat », a déclaré Pierre Brodeur au début de la séance du conseil.

Il se dit satisfait d’avoir atteint plusieurs objectifs qu’ils s’étaient fixés en devenant le maire de Saint-Lambert. Parmi eux : « créer de la richesse ». Une mission qui sera accomplie avec le projet de rénovation de l’ancienne Église anglicane et l’adoption d’un Programme particulier d’urbanisme pour le secteur Saint-Charles.

Deux autres projets lui tiennent à cœur : le plan de développement durable et la refonte du plan d’urbanisme, qui selon lui, deviendront des « outils précieux pour assurer la pérennité durable de la municipalité ».

D’ailleurs, il promet veiller à l’aboutissement de ces dossiers au cours des prochains mois en assumant son rôle de maire « avec autant de diligence et d’engagement » jusqu’à la fin de son mandat.

Détérioration de la démocratie municipale

La décision de quitter la vie politique provient de plusieurs raisons, dont le manque de respect de la démocratie municipale : « Je crois que le monde municipal doit faire un examen de conscience pour se recentrer sur ce qui compte vraiment et s’éloigner des réseaux sociaux afin d’agir pour les intérêts supérieurs de la municipalité. Je félicite l’Union des Municipalités du Québec (UMQ) d’avoir adressé cette polémique qui semble malheureusement généralisée, et de travailler pour promouvoir le respect de la démocratie. »

Cette déclaration fait écho à celles de nombreux élus québécois qui choisissent de se retirer de la vie politique en raison des commentaires haineux trop fréquents de la population et du manque de transparence de certains conseils municipaux.

Dans le même ordre d’idée, Pierre Brodeur souligne l’importance de « l’adhésion de tous [les élus] au code d’éthique et de déontologie ».

« Son respect est essentiel pour attirer un sentiment de confiance permettant à chacun de s’exprimer librement pour faire avancer un projet dans un climat constructif et sain », conclut-il.

Mandat tumultueux

Tout au long de son mandat, le maire Pierre Brodeur s’est retrouvé dans des situations délicates.

On peut penser au dossier d’espionnage des conseillers de la Ville de Saint-Lambert par une firme de sécurité engagée par le maire lui-même pour déterminer lequel des élus du conseil municipal aurait coulé de l’information à un journal local. Une façon de faire critiquée par le ministère de l’Habitation et des Affaires municipales (MHAM).

Toutefois, une enquête interne du MHAM a permis d’identifier que deux élus auraient bel et bien failli à leur devoir de confidentialité.

Plus récemment, le conseiller Bernard Rodrigue a été cité en déontologie par la Commission municipale du Québec (CMQ) pour plusieurs manquements déontologiques dans le cadre de ses fonctions, notamment en lien avec du harcèlement psychologique envers le directeur général de la ville.

Et puis, la Ville de Saint-Lambert a reçu deux mises en demeure du cabinet d’avocats Godard Bélisle St-Jean afin d’annuler une résolution votée par le conseil et pour rectifier une situation jugée diffamatoire envers Bernard Rodrigue.

Malgré tout, le maire Pierre Brodeur a tenu à remercier « le travail d’équipe de l’équipe municipale sans lequel il aurait été impossible de réaliser autant de projets et de faire face aux impacts de la COVID-19 ».

À lire aussi :

Enquête à Saint-Lambert : Deux élus auraient failli à leur devoir de confidentialité

Un conseiller municipal de Saint-Lambert cité en déontologie par la Commission municipale du Québec

Deux mises en demeure envoyées à Saint-Lambert


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.