Actualités

Enquête à Saint-Lambert : Deux élus auraient failli à leur devoir de confidentialité

Enquête à Saint-Lambert : Deux élus auraient failli à leur devoir de confidentialité
Hôtel de Ville de Saint-Lambert
Juliette Poireau
le 25 août à 11:00

Selon une enquête menée au sein du conseil municipal de Saint-Lambert concernant une fuite d’informations confidentielles, deux conseillers semblent être au cœur de cette violation du secret professionnel.

En juin 2019, après que les élus de la Ville de Saint-Lambert aient discuté d’un important projet commercial et immobilier, des informations relatives à cet échange se sont retrouvées dans les pages du journal local, Le Journal de Saint-Lambert. Une situation jugée d’infraction au Règlement établissant le code d’éthique et de déontologie des élus.

D’ailleurs, le propriétaire du projet commercial et immobilier en question a fait parvenir une mise en demeure à la Ville et à chaque membre du conseil, à la suite de cette publication.

Dès le mois suivant, le maire Pierre Brodeur engageait la firme externe Investigation Track Inc., pour faire enquête sur les élus municipaux et trouver d’où venait cette fuite. La firme a inspecté le dossier de crédit de conseillers à leur insu, ainsi que dans leurs courriels, une pratique critiquée par le ministère des Affaires municipales et de l’Habitation.

Tous les élus ont été rencontrés par le Groupe Track, et tous ont affirmé, sous serment, ne pas être la source d’information du journal. Ainsi, en vertu de la politique d’utilisation des actifs informationnels, la Ville assure avoir été « en droit de réaliser une fouille sommaire des courriels professionnels des personnes ayant participé à ladite rencontre ».

Aujourd’hui, l’enquête révèle, par prépondérance de preuves, que deux élus sont effectivement au cœur de ce bris de confidentialité.

Le maire appelle donc à la collaboration de tous les élus : « En attendant les conséquences liées aux conclusions de l’enquête, il est grand temps que tous les élus se retroussent les manches et travaillent de concert pour l’intérêt supérieur des citoyennes et citoyens de la Ville de Saint-Lambert. Certains élus font passer leur intérêt personnel avant les intérêts de notre Ville et cette histoire crée un climat de travail malsain dans le groupe des élus municipaux et au sein de l’organisation. La gouvernance actuelle n’apporte pas de plus-value et paralyse l’avancement de projets bénéfiques et prometteurs pour la Ville de Saint-Lambert. De mon côté, je tiens à confirmer mon engagement complet, mon intégrité absolue ainsi que la transparence de mes actions, envers notre Ville et ses citoyens et citoyennes. »

Le ministère des Affaires municipales et de l’Habitation devrait bientôt confirmer ses recommandations concernant les conséquences relatives à cette fuite d’information.


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.