Actualités

Première étape de l’élargissement de l’A30 entre Boucherville et Brossard

Première étape de l’élargissement de l’A30 entre Boucherville et Brossard
Photo : TVRS
Juliette Poireau
le 25 septembre à 10:00

Jeudi 24 septembre, le ministre des Transports, François Bonnardel, a fait l’annonce du lancement officiel de l’appel d’offres pour le projet d’élargissement de l’autoroute 30 entre Boucherville et Brossard.

Cet appel d’offres figure la première étape de ce projet avant le début des travaux prévus à la fin de l’année 2022. En fait, il consiste à étudier toutes les pistes de solutions pour la réalisation du projet avant les premiers coups de pelle.

Le ministre souhaite également que des études soient faites concernant la gestion dynamique des voies, qui est « une gestion intelligente des voies de circulation aux heures de pointe pour savoir s’il y a des accidents ou plus de congestion afin d’utiliser les voies de manière optimale. »

Considérant que le projet d’élargissement de l’A30 fait partie du Réseau métropolitain de voies réservées (RMVR) pour désengorger les routes du Grand Montréal, une voie réservée pour le transport collectif sera ajoutée des deux côtés de l’A30. Tel est le projet initial.

« Le Réseau métropolitain de voies réservées est essentiel pour améliorer l’offre de transport collectif, répondre à notre politique de mobilité durable, réduire l’auto solo, diminuer le temps que les gens perdent dans la circulation et limiter les émissions de gaz à effet de serre », soutient François Bonnardel.

Notons que l’autoroute 30 accueille plus de 80 000 automobilistes par jour, en plus de la plus importante flotte de camions de la province.

Le défi pour François Bonnardel est de « changer le comportement des automobilistes » pour qu’ils optent pour un moyen de transport plus durable. Pour y arriver, le ministre des Transports doit, selon lui, répondre à trois critères : le coût, la durée et le confort.

Projet de loi 66

Le projet de l’élargissement de l’A30 figure parmi les premières annonces depuis le dépôt du projet de loi 66, dont Sonia LeBel, ministre de l’Administration gouvernementale et présidente du Conseil du trésor, en a fait la promotion lors du point de presse. « Si la loi 66 est adoptée rapidement, la réalisation du projet de l’A30 pourra gagner trois ans, ce qui est majeur », a-t-elle souligné.

Rappelons que le projet de loi 66 s’inscrit dans le plan de relance économique du Québec et vise à accélérer 181 projets d’infrastructures en annexes, dont des écoles, des maisons des aînés, du transport collectif et des routes. Il s’agit d’ailleurs d’une révision du projet de loi 61 avec notamment l’élimination des pouvoirs extraordinaires que le gouvernement Legault voulait se donner en juin.  


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.