Actualités

Plan de décongestion du Grand Montréal : Appel d’offres lancé pour le projet RMVR

Plan de décongestion du Grand Montréal : Appel d’offres lancé pour le projet RMVR
Photo : TVRS
Juliette Poireau
le 02 septembre à 10:45

Le ministère des Transports a annoncé le lancement du premier appel d’offres pour le projet de Réseau métropolitain de voies réservées (RMVR) dans le cadre du Plan de décongestion du Grand Montréal.

Cet appel d’offres concerne l’octroi d’un contrat pour la réalisation d’une étude d’opportunité.

Il s’agit de la première étape du projet RMVR qui vise à doter les grands axes routiers de la région métropolitaine de Montréal de voies réservées au transport collectif afin de diminuer l’utilisation de l’automobile solo.

Sur la Rive-Sud, des corridors consacrés aux modes de transport alternatifs seront implantés sur l’autoroute 20, entre les routes 132, à Longueuil, et la rivière Richelieu, à Belœil et sur la route 116, entre la route 134, à Longueuil, et l’autoroute 30, à Saint-Bruno-de-Montarville.

Les objectifs du projet RMVR sont de proposer un accès flexible et efficace au transport collectif qui répondra aux demandes des couronnes du Grand Montréal, en plus de mettre en place une offre qui pourra s’adapter aux nouvelles technologies. Le tout en s’inscrivant dans la Politique de mobilité durable - 2030 qui vise une diminution de 20 % de l’automobile en solo ainsi qu’une offre d’au moins quatre services de mobilité durable accessibles pour 70 % de la population québécoise.

Une enveloppe de plus de 100 M$ est prévue pour la réalisation du Plan de décongestion.

Le RMVR est également lié à d’autres projets en transport déjà inscrits au Plan québécois des infrastructures 2020-2030, qu’ils soient à l’étude ou en planification, dont les projets de bonification de l’autoroute 30 entre Brossard et Boucherville et de la route 132 entre Delson et Sainte-Catherine/Saint-Constant, sur la Rive-Sud.

Rappelons que l’élaboration du Plan de décongestion du Grand Montréal répond au fait que la part du transport collectif est plus faible dans les couronnes nord et sud de Montréal que sur l’île. En 2018, ce taux était deux fois plus bas dans les couronnes avec moins de 10 % que dans la moyenne de l’ensemble du territoire étudié qui se trouve à 24 %.

Cependant, près de la moitié des déplacements de région métropolitaine proviennent de l’extérieur de Montréal. C’est pourquoi le projet de RMVR vise à mieux desservir les couronnes par le transport en commun.

Les élus de la Ville de Longueuil accueillent favorablement le projet RMVR, autant la mairesse Sylvie Parent que l'opposition officielle.


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.