Actualités

L’Office municipal de l’habitation de Longueuil mis sous tutelle

L’Office municipal de l’habitation de Longueuil mis sous tutelle
HLM de la rue du Bord-de-L'eau Ouest à Longueuil
Juliette Poireau
le 08 février à 10:15

La ministre des Affaires municipales et de l’Habitation du Québec, Andrée Laforest, a déclenché vendredi le processus de la mise sous tutelle de l’Office municipal d’habitation de Longueuil (OMHL) affirmant que les faits relatés du rapport de diagnostic organisationnel de l’institution sont « très troublants ».

L’analyse du Groupe SCE au sein de l’OMHL a en effet révélé un climat de travail négatif engendrant une incidence directe sur le bon fonctionnement de l’organisation. D’ailleurs, le rapport recommandait de mettre en place des mesures pour préserver la qualité des services aux locataires et assurer le bon fonctionnement de l’institution.

La ministre Andrée Laforest a déclaré ne pas pouvoir « tolérer une telle situation qui met en péril le bien-être des locataires et des employés ».  

Selon la Fédération des locataires d’habitations à loyer modique du Québec (FLHLMQ), au moins 30 % des membres du personnel de l’OMHL sont parties dans la dernière année et demie, soit depuis l'implantation d’une nouvelle direction générale, comportant Danielle Lavigne comme directrice et la conseillère municipale Monique Bastien en tant que présidente.

De nombreux locataires ont également fait appel à la Fédération pour se plaindre de la détérioration des services de l’OMHL dans les derniers mois.

La mairesse de Longueuil, Sylvie Parent, mentionne être arrivée « aux mêmes conclusions » que la ministre Laforest, soit le déclenchement de la mise sous tutelle « pour le bien des employés et des locataires ».

Une position partagée par les cinq élus nommés par l’Agglomération de Longueuil qui siègent au conseil d’administration de l’OMHL. En effet, les administrateurs ont envoyé une lettre à la ministre Laforest pour qu’elle prenne des « mesures immédiates afin de rétablir la gouvernance de l’organisation ».

Cette tutelle a pour objectif de régler les problèmes internes de l’institution en accompagnant la direction générale afin d’instaurer un meilleur climat de travail, mais surtout pour offrir à nouveau une qualité de services aux locataires.

Soulagement pour Longueuil Citoyen

L’opposition officielle de la Ville de Longueuil se réjouit de la mise sous tutelle de l’OMHL qui est décrite comme « un premier pas salutaire pour sortir de la crise dans laquelle baigne l’organisme depuis des mois ».

Bien que Longueuil Citoyen salue ce geste du ministère, les élus demandent en plus la démission de Monique Bastien de son titre de présidente du C.A de l’OMHL. Selon eux, la conseillère « n’a plus l’autorité morale nécessaire » pour demeurer à ce poste.

Ni Sylvie Parent ni Monique Bastien ne fera de commentaires supplémentaires.

À lire aussi :

L'Office municipal de l'habitation de Longueuil risque d'être mis sous tutelle


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.