Actualités

Les adieux envers le vieux pont Champlain prévus pour 2024

Les adieux envers le vieux pont Champlain prévus pour 2024
Photo : TVRS
Juliette Poireau
le 14 octobre à 13:00

Les adieux envers le vieux pont Champlain n’auront lieu qu’en 2024, selon l’échéancier du projet de déconstruction de cette infrastructure de 3,4 km présenté mardi par les Ponts Jacques-Cartier et Champlain Incorporée (PJCCI).

C’est la société Nouvel Horizon Saint-Laurent (NHSL) qui procédera à la déconstruction du pont en suivant trois méthodes différentes.

Le démantèlement des portions en rive, donc à L’Île-des-Sœurs et à Brossard, sera réalisé à partir de jetées aménagées en bordure du fleuve et à l’aide d’équipements standards, comme des pelles mécaniques et des grues, car l’utilisation des barges n’est pas possible en raison des eaux peu profondes. D’ailleurs, la mise en place de la jetée temporaire de L’Île-des-Sœurs s’est amorcée au mois d’août et se poursuivra à l’hiver 2020-2021. À Brossard, la première phase de conception de la jetée a débuté il y a quelques semaines, tandis que son élargissement s’effectuera au printemps prochain.

Demolition-pont-Champlain-1.jpg

Les travaux sur le fleuve, qui représentent plus de 65 % du projet, s’échelonneront de 2021 à 2023. La destruction de ces morceaux sera exécutée à l’aide d’un système de plateformes fixées à des tours de levage de grande capacité installée sur une barge-catamaran.

Demolition-pont-Champlain-4.jpg

La structure emblématique métallique du vieux pont Champlain sera quant à elle démantelée lors de l’automne-hiver 2021-2022 pendant que les voies maritimes sont fermées. La première étape sera de retirer la travée suspendue de 2 200 tonnes et de la descendre sur une barge pour ensuite démonter une à une les sections en porte-à-faux et les travées d’ancrage.

Demolition-pont-Champlain-3.jpg

Finalement, le chantier se terminera par la déconstruction de la portion au-dessus de la route 132 à Brossard en 2023, la déconstruction des piles et la démobilisation des jetées d’ici le début de l’année 2024.

Les PJCCI souhaitent par la suite aménager les rives à L’Île-des-Sœurs et à Brossard à des fins récréatives et de commémoration. Le projet « Héritage Champlain » vise la conservation de certains piliers de cette infrastructure utilisée pendant près de 60 ans par les automobilistes.

La pandémie de COVID-19 a retardé les travaux de deux ans, car l’échéancier initial présentait la fin des travaux en 2022. Le budget pour la réalisation de la déconstruction du pont s’élève à 400 000 M$.

Impacts sur la communauté

Afin de minimiser les impacts des travaux sur la communauté, plusieurs mesures ont été mises en place, dont la réalisation d’un plan de gestion des déplacements des camions en interdisant leur circulation pendant les heures de pointe et en proposant des circuits prédéterminés évitant les quartiers résidentiels. Pour réduire le bruit, des sonomètres seront installés, tandis que des stations de mesure de la qualité de l’air serviront à diminuer l’émission de poussière.

Rappelons que plus de 65 % des travaux seront effectués sur des plateformes de travail sur l’eau loin des zones résidentielles.

Protection de l’environnement

Les PJCCI et NHSL tendent à réaliser le projet de déconstruction du vieux pont Champlain de manière durable en protégeant l’environnement. Pour ce faire, les sociétés ont déterminé plusieurs volets, soit la valorisation des matériaux, la minimisation des émissions de gaz à effet de serre (GES) et la protection des espèces du Saint-Laurent.

Le béton, l’asphalte et l’acier pourront être recyclés ou réutilisés pour construire de nouvelles infrastructures. Un programme de valorisation des matériaux des PJCCI vise à intégrer des composantes du pont à des projets artistes, récréotouristiques et culturels. Ce programme favorise le réemploi des matériaux et au besoin, le recyclage dans des sites locaux. Un système de traçabilité sera déployé pour assurer un suivi des matériaux.

Pour protéger les espèces, la qualité de l’eau fera l’objet d’un suivi pendant la durée des travaux afin de limiter la dispersion de matières et de contaminants dans le fleuve. De plus, PJCCI développe des projets pour compenser la perte d’habitats du poisson susceptibles d’être détruits par la construction des jetées, notamment par l’aménagement de nouveaux habitats.

Finalement, les GES émis pendant les travaux seront compensés et des réflexions sont en cours relativement à la compensation de ces émissions concernant la forme d’achat de crédit de carbone ou la réalisation de projets indépendants.

Consultations publiques

Des assemblées publiques virtuelles se tiendront le 20 octobre pour les résidents de L’Île-des-Sœurs et le 29 octobre pour ceux de Brossard, afin de présenter les détails du projet. Les coordonnées de ces rencontres sont publiées sur la page Espace citoyen.


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.