Actualités

Le CISSS de la Montérégie-Est contribue à la conception d’un nouveau masque réutilisable

Le CISSS de la Montérégie-Est contribue à la conception d’un nouveau masque réutilisable
Image : Dorma Filtration
Juliette Poireau
le 02 novembre à 10:35

Après avoir contribué au développement du nouveau masque N99 réutilisable de la compagnie québécoise Dorma Filtration, le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Montérégie-Est s’en dote de 15 000.

Ce nouveau masque filtre plus de 99 % des particules dans l’air et peut être réutilisé au moins une trentaine de fois avant d’être recyclé. Ainsi, chaque masque N99 remplace au moins 30 masques N95 jetables.

Les masques acquis seront distribués au personnel du CISSS de la Montérégie-Est, selon les besoins.

Dès le mois d’avril, en pleine première vague de COVID-19, le CISSS de la Montérégie-Est a collaboré avec Dorma Filtration pour répondre aux besoins de protection des travailleurs au front. En effet, l’établissement a participé aux essais d’ajustement respiratoire, ainsi qu'à des tests de nettoyage et de désinfection de ces nouveaux masques.

« L’achat de ces masques réutilisables et écologiques est en parfaite cohésion avec notre vision et tous nos efforts en matière de santé environnementale. Nous sommes fiers d’avoir contribué au développement de ce produit conçu et fabriqué chez nous », a déclaré Louise Potvin, présidente-directrice générale du CISSS de la Montérégie-Est, par voie de communiqué.    

Dorma Filtration assure pouvoir fournir jusqu’à 500 000 unités en novembre, un chiffre qui augmentera à un million d’unités dès le mois de décembre.

« Nous sommes très reconnaissants de tout le soutien et des diverses actions menées par le CISSS de la Montérégie-Est dans ce projet. L’équipe de gestion, de la stérilisation, de santé et sécurité ainsi que tous ceux qui ont fait les fit tests ont grandement contribué dans notre démarche », mentionne Dr René Caissie, PDG et cofondateur de Dorma Filtration.

La commercialisation de ce nouveau produit répond à la demande du gouvernement du Canada d’obtenir du matériel de protection essentiel fabriqué au Canada, et contribue ainsi à combler ce besoin pour les travailleurs de la santé dans le contexte de la deuxième vague.

Selon un sondage de l’Association médicale canadienne, 54 % des médecins et professionnels de la santé du pays peinent encore à se procurer de l’équipement de protection individuelle.


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.