Actualités

Le Centre de services scolaires des Patriotes est prêt pour la rentrée

Le Centre de services scolaires des Patriotes est prêt pour la rentrée
Juliette Poireau
le 12 août à 15:45

« Nous allons devoir développer une nouvelle routine dans le milieu scolaire et nous assurer que nos 34 000 élèves se développent à leur plein potentiel », déclare le directeur général du Centre de services scolaires des Patriotes, Luc Lapointe.

La rentrée scolaire 2020-2021 est à nos portes, et le gouvernement du Québec vient de présenter un plan bonifié des directives sanitaires à suivre dans les établissements scolaires en cette période de pandémie.

En effet, le milieu scolaire avait demandé un plan pour la rentrée dès le mois de juin pour bien la préparer et garantir la sécurité des jeunes lors du retour en classe. « Le plan du mois de juin nous a permis de faire du travail en amont, nous avions besoin de balises rapidement. Aujourd’hui, nous accueillons de manière positive ce second plan qui amène certaines précisions », soutient le directeur.

Considérant cette rentrée scolaire particulière, le milieu a dû se réorganiser afin de respecter les mesures sanitaires émises par la Santé publique. Luc Lapointe explique : « Par exemple, au niveau du transport scolaire, le nombre d’élèves par autobus a diminué de 72 à 48 en primaire et de 54 à 48 au secondaire, donc il a fallu bonifier notre service et revoir les routes effectuées par les bus. »

Pour ce qui est de l’organisation scolaire elle-même, le CSS des Patriotes a procédé à l’ajout de surveillance pour faire respecter les règles dans les établissements, et de conciergerie pour désinfecter les endroits fréquentés par différents groupes d’élèves, comme les laboratoires.

Également, des plages horaires ont été créées pour assurer un décalage entre les sorties lors des pauses, des récréations ou de l’heure du dîner. Les casiers partagés devront appartenir à des étudiants du même groupe, considérant le fait que les élèves feront désormais partie d’un groupe distinct durant toute l’année.

En ce qui concerne les cours à option, comme la musique ou l’art plastique, aucun ne sera supprimé. Néanmoins, un groupe-classe suivra un cours à option, contrairement aux années précédentes où ce genre de classe réunissait de nombreux jeunes. « Malheureusement cette année, moins d’élèves se retrouveront avec leur premier choix. »

De son propre chef, le CSS des Patriotes a installé des plexiglas sur les bureaux des professeurs afin de leur permettre de continuer à donner des explications individuelles à un étudiant. « De cette manière, même si la Santé publique exige une distance de deux mètres entre l’enseignant et les étudiants, la proximité sera possible, se rapprochant alors de ce qu’on avait avant », détaille le directeur.  

Et puis, le CSS des Patriotes se dit prêt à réagir en cas d’éclosion de COVID-19 dans l’une de ses installations et d’y répondre en moins de 24 heures en assurant l’enseignement à distance aux élèves concernés : « Nous avons acheté et programmé 600 ordinateurs portables qui sont destinés aux jeunes qui devront suivre leurs cours à la maison. » Cet équipement servira aux enfants ne pouvant pas se présenter à l’école en raison d’une condition médicale particulière dans leur foyer, ou lors d’une fermeture de classe ou d’établissement.

« Nos enseignants continuent de suivre des formations pour être le plus à l’aise possible avec les nouvelles technologies et l’apprentissage à distance », affirme Luc Lapointe. D’ailleurs, les élèves recevront eux aussi une formation d’utilisation des différentes plateformes advenant le besoin d’étudier de la maison.

Luc Lapointe n’a pas d’inquiétude face à la rentrée, pour lui, il s’agit d’adaptation, d’équilibre, de communication et d’accompagnement.


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.