Actualités

Varennes : Deux usines de production d’hydrogène vert

Varennes : Deux usines de production d’hydrogène vert
L'usine de production d'hydrogène vert de Greenfield Global à Varennes sera située à proximité de la bioraffinerie.
Juliette Poireau
le 18 février à 11:00

La Ville de Varennes a été choisie pour accueillir les deux plus grandes usines de production d’hydrogène vert en Amérique du Nord.

Hydro-Québec démarre son projet d’usine de production d’hydrogène vert afin d’alimenter l’usine de biocarburants Recyclage Carbone Varennes (RCV) qui sera située sur la rue Vincent-Chornet dans la zone industrialo-portuaire. D’une valeur de 200 M$, sa mise en service est prévue pour 2023.

Pour le moment, Hydro-Québec a amorcé les activités préalables à conception de sa future usine d’électrolyse de l’eau, ainsi que la construction de la ligne de raccordement à 230 kilovolts (kV).

Cette ligne de 3 km fournira de l’électricité aux institutions de la zone industrialo-portuaire. D’ailleurs Hydro-Québec fait appel à la population pour déterminer le meilleur tracé, considérant les aspects sociaux, environnementaux, économiques et techniques. Sa mise en service est planifiée pour la fin de 2022.

D’une capacité de 88 mégawatts (MW), l’installation alimentera entièrement l’usine de biocarburants par de l’énergie verte. En effet, l’électrolyse de l’eau sera produite à partir de l’hydroélectricité renouvelable et servira de matière première, remplaçant ainsi les énergies de sources fossiles dans un procédé industriel.

Rappelons que l’usine de biocarburants RCV transformera des matières résiduelles non recyclables provenant principalement des centres de tri, incluant la biomasse forestière, en biocarburants et en produits chimiques renouvelables.

Hénergia

En novembre 2019, le plus grand producteur d’éthanol du Canada, Greenfield Global inc., et la compagnie allemande vouée au développement de projets d’hydrogène vert, Hy2Gen, ont annoncé leur union en coentreprise pour implanter un centre de production d’hydrogène vert et de valorisation du CO2 en méthanol vert à Varennes.

L’objectif étant de produire et de déployer de l’hydrogène vert 100 % sans carbone dans la grande région de Montréal et vers les marchés internationaux.

L’installation utilisera également les technologies d’électrolyse alimentées par l’hydroélectricité et sera située à côté de la bioraffinerie existante de Greenfield Global inc. De plus, les produits finaux, dont l’hydrogène vert, le biométhane et le biométhanol atteindront la norme de zéro empreinte carbone et zéro gaz à effet de serre grâce à l’utilisation du dioxyde de carbone vert produit à la bioraffinerie.

D’une capacité initiale de 29 MW, l’installation sera agrandie pour répondre à la demande avec une mise à l’échelle pouvant aller jusqu'à 80 MW en 2024.

« Varennes se place désormais au cœur de la révolution industrielle des énergies vertes et propres en Amérique du Nord. Nous avons réussi à transformer un vieux parc pétrochimique contaminé en un pôle d’énergies renouvelables pour l’avenir. Merci à toutes les parties prenantes impliquées dans ces entreprises innovantes », déclare le maire de Varennes, Martin Damphousse.

À lire aussi :

Une usine de biocarburants verra le jour à Varennes


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.