Actualités

Greenfield Park veut conserver son statut bilingue

Greenfield Park veut conserver son statut bilingue
IMAGE : TVRS
Juliette Poireau
le 14 mai à 11:00

À la suite du dépôt du projet de loi sur la langue officielle et commune du Québec par le gouvernement Legault, le président de l’arrondissement de Greenfield Park, Robert Myles, assure que l’arrondissement gardera son statut bilingue.

Le projet de loi 96 ajoute donc son lot de mécanismes pour protéger la langue française, dont le retrait du statut bilingue des municipalités ayant moins de la moitié de leur population anglophone.

Actuellement, les citoyens anglophones de Greenfield Park représentent 26 % de la population totale de l’arrondissement, ce qui oblige le conseil à informer par résolution l’Office québécois de la langue française (OQLF) de sa volonté de conserver son statut bilingue.

En effet, le projet de loi permet aux municipalités concernées d’adopter une résolution en conseil pour préserver leur statut bilingue. À Greenfield Park, il s’agit d’un acquis qui date de 1977.

« L’arrondissement de Greenfield Park dispose d’un caractère distinct et unique à Longueuil où francophones et anglophones vivent en harmonie depuis des décennies. Les services sont toujours offerts en français d’abord. Pourquoi changer une formule qui fonctionne bien? », a déclaré Robert Myles par voie de communiqué.

Néanmoins, le président de l’arrondissement salue tout de même le discernement du gouvernement du Québec qui, selon lui, a fait le choix d’assurer la protection et le rayonnement du français dans le respect des droits des minorités historiques d’expression de langue anglaise.


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.