Actualités

Deux candidats à la mairie de villes voisines s’engagent ensemble pour l’habitation

Deux candidats à la mairie de villes voisines s’engagent ensemble pour l’habitation
Stéphane Boyer, candidat à la mairie de Laval et Catherine Fournier, candidate à la mairie de Longueuil / IMAGE : TVRS
Juliette Poireau
le 06 octobre à 13:00

La candidate à la mairie de Longueuil Catherine Fournier et le candidat à la mairie de Laval Stéphane Boyer se sont réunis pour annoncer un engagement commun sur la création d’un sommet panquébécois sur l’habitation.

Ils souhaitent tous deux rassembler les différents paliers de gouvernement, le milieu académique, la société civile et le secteur privé pour s’attaquer de manière conjointe à la crise du logement, et ce dès leur première année de mandat.

Parmi les pistes de solutions des deux candidats à la mairie, on retrouve la construction de logements municipaux, le rachat d’une partie du parc immobilier ou bien la conversion d’immeubles par les villes pour offrir des habitations à prix abordables.

Ces derniers veulent aussi utiliser davantage les fiducies d’utilité sociale (FUS), encourager le principe de cohabitations avec une mutualisation des espaces collectifs, instaurer des programmes d’accession à la priorité ou encore favoriser les baux emphytéotiques.

« La crise du logement et la surchauffe de l’immobilier ont des conséquences tangibles sur la population, soutient Catherine Fournier. Nous sentons la montée de l’inquiétude chez les citoyens. Des familles de la classe moyenne sont incapables de trouver un logement adapté à leur revenu ou adapté à la taille de leur famille. Des étudiants sont également contraints de travailler à temps plein pendant leurs études parce que le prix des logements est devenu beaucoup trop élevé, pour un salaire trop souvent minimum. Des parents craignent que leurs enfants ne puissent jamais accéder à la propriété. Finalement, nombre de premiers acheteurs prennent des risques lors d’offres d’achat multiples, dont la renonciation de la garantie légale ou de l’inspection. »

À Longueuil, plus de 2 000 ménages sont en attente d’un logement social. En ce qui concerne les solutions à court terme pour les citoyens touchés par la crise du logement, le parti Coalition Longueuil de Catherine Fournier a déjà annoncé une série de mesures pour assurer le droit au logement par l’entremise d’un plan.

À lire aussi :

Crise du logement : Coalition Longueuil présente son plan


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.