Actualités

Avis d’ébullition à Brossard : une situation trop fréquente

Avis d’ébullition à Brossard : une situation trop fréquente
IMAGE : TVRS
Juliette Poireau
le 14 septembre à 11:45

Alors qu’un avis d’ébullition est actuellement en vigueur sur tout le territoire de la Ville de Brossard depuis le 11 septembre, la Ville annonce qu’elle entame dès maintenant un examen exhaustif pour minimiser la fréquence de ces événements.

Il s’agit du deuxième avis d’ébullition émis par la Ville de Brossard depuis le début de l’année. Le dernier a été déclenché le 9 juillet pour une période de quatre jours.

Avis-ebullition-Brossard.jpg

Rappelons que lors d’un avis d’ébullition, les citoyens concernés sont invités à bouillir l’eau du robinet pendant au moins une minute avant de la consommer.

Les deux avis d’ébullition ont été émis pour des raisons différentes. Celui du mois de juillet, pour des résultats d’analyse de laboratoire qui faisaient état de présence de coliformes fécaux dans le réseau d’aqueduc.

L’avis actuel est émis à la suite de résultats d’analyse de laboratoire qui identifient la présence de coliformes totaux (E. coli) dans le réseau d’aqueduc.

Ainsi, la Ville de Brossard s’engage à explorer toutes les causes pouvant avoir un impact sur son eau potable, tant au niveau du contrôle de la qualité de l’eau que des défaillances pouvant toucher le réseau d’aqueduc.

Une des causes fréquentes des avis d’ébullition est la contamination de l’eau lors de la prise des échantillons. C’est pourquoi des rencontres seront effectuées avec le fournisseur et les équipes de Brossard pour améliorer le programme d’échantillonnage.

L’eau contaminée peut avoir des effets néfastes sur la santé. D’ailleurs, lors d’avis d’ébullition, il est recommandé de prendre les mesures nécessaires pour éviter que les enfants et les nourrissons n’avalent de l’eau, même quelques gouttes.

Néanmoins, l’eau du robinet non bouillie peut être utilisée pour laver la vaisselle à l’eau chaude, lessiver des vêtements et se doucher, à condition de ne pas la consommer.

« Un avis d’ébullition d’eau est une mesure exceptionnelle qui ne devrait pas avoir lieu aussi fréquemment que ce que l’on observe à Brossard, constate la mairesse de Brossard, Doreen Assaad. J’ai donc mandaté la direction générale de la Ville d’enquêter en profondeur afin de trouver une solution durable qui mettra fin à cette problématique sur l’ensemble de notre territoire. »

Rappelons que l’alimentation en eau et l’assainissement des eaux sont des compétences de l’agglomération de Longueuil, et que c’est la Ville de Longueuil qui gère les services et les installations dédiées au traitement des eaux.


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.