Actualités

Ancienne briqueterie de La Prairie : Un concept avec 50 % d’espaces verts

Ancienne briqueterie de La Prairie : Un concept avec 50 % d’espaces verts
Juliette Poireau
le 19 mars à 13:15

Dans le cadre de la démarche de consultation publique menée par la Ville de La Prairie concernant l’avenir du terrain de l’ancienne briqueterie Briques Meridian, la citoyenne Danielle Pelletier présente un projet qui met de l'avant la protection de l'environnement.

Danielle Pelletier est une ingénieure électrique avec une formation en ingénierie durable, en toits verts, en permaculture et en dynamique des sols qui présente un projet favorisant l'écologie. 

En effet, elle souhaite que la superficie du terrain de 12,5 millions de pieds carrés comprenne 50 % d’espaces verts, avec un secteur résidentiel de 624 habitations en plus d’une résidence pour personnes âgées.

Son objectif est d’offrir un aménagement écoresponsable et intergénérationnel. Une école primaire, une garderie, une maison des aînés, des terrains de sport extérieurs, une piscine publique, des parcs, des jeux, des commerces de santé à proximité, un marché local et un centre multifonctionnel répondront à son désir d’une communauté constituée de toutes les générations. Selon elle, « regrouper les enfants et les personnes âgées contribue à l’amélioration de la qualité de vie ».

Les habitations proposées seront variées afin d’offrir de tous les budgets, mais les résidences devront être écologiques en étant composées de panneaux solaires et de toits verts. De plus, le quartier sera muni de canalisations indépendantes de récupération des eaux grises qui seront traitées dans une station locale et retournées dans les habitations. Le but étant de réduire la consommation d’eau et d’avoir une meilleure résilience en cas de pénurie.

Pour favoriser la vie communautaire tout en respectant l’environnement, Danielle Pelletier propose la mise en place d’un poulailler communautaire, de jardins communautaires, de forêts nourricières, d’un réseau de sentiers verts et d’un lac entouré d’une ceinture verte. Ces aménagements auront des bénéfices pour l’éducation, les activités de plein air, la protection de la biodiversité, l’autonomie alimentaire, les activités intergénérationnelles, l’entraide, la réduction îlots de chaleur et le transport actif.

Finalement, pour circuler dans le quartier, les axes routiers principaux seront munis de ronds-points paysagés et seront interconnectés à tous les secteurs afin d’assurer une circulation fluide, organique et sécuritaire. Le transport en commun est également envisagé dans le quartier.


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.