Actualités

Une série de mesures pour encadrer les démolitions à Longueuil

Une série de mesures pour encadrer les démolitions à Longueuil
IMAGE : TVRS
Juliette Poireau
le 25 novembre à 11:30

Lors de la première séance du conseil de ville de Longueuil mardi, les élus ont dévoilé une série de mesures pour encadrer les démolitions sur le territoire, dont la création d’un comité de démolition.

Un projet de règlement en ce sens a été déposé. Ce comité sera composé d’un élu de chaque arrondissement et de membres de la communauté. Ce règlement prévoit également l’étude de chacune des demandes de démolition effectuées à la Ville de Longueuil avant l’octroi d’un certificat d’autorisation, et ce pour tout immeuble du territoire.

L’entrée en vigueur du règlement est prévue d’ici la fin de l’année. À cet effet, des consultations écrites d’une durée de 15 jours auront lieu prochainement. Cette action permet, par la même occasion, de se conformer aux nouvelles obligations adoptées dans le cadre du projet de loi 69 modifiant la Loi sur le patrimoine culturel du gouvernement du Québec et d’autres dispositions législatives.

« Ce qu’on souhaite, c’est pouvoir analyser une à une les demandes de démolitions effectuées à la Ville de Longueuil pour s’assurer que ces démolitions respectent l’identité des quartiers », déclare le conseiller Jonathan Tabarah.

D’autres mesures sont attendues à la suite de l’adoption du Plan d’urbanisme.

Plusieurs demandes de démolition retenues

Les membres de l’ancien conseil municipal ont adopté, lors de leur dernière séance ensemble le 5 octobre, une résolution pour retenir les demandes de démolition jusqu’au 5 janvier, en attendant d’adopter des mesures pour encadrer ces pratiques.

« Si le 5 janvier nous n’avons pas adopté de comité de démolition, tous les contrats retenus seront autorisés d’office, ce qui n’est pas la volonté de l’administration en place », explique Jonathan Tabarah.

Lors de la période de questions du public, un entrepreneur a mentionné son désaccord et son opposition à cette mesure qui met en attente de nombreuses demandes de démolitions.

En réponse, Jonathan Tabarah a exprimé : « On n’essaie pas du tout de créer des conflits ni avec les propriétaires qui souhaitent vendre ni avec les promoteurs. On sait qu’il y a de beaux projets qui vont se faire à Longueuil, et ça va nous faire plaisir d’y participer et de les voir se concrétiser. Par contre, on veut prendre le temps de bien faire les choses. »


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.