Actualités

Un pas de plus dans le projet Léeo

Un pas de plus dans le projet Léeo
Sylvie Parent, mairesse de Longueuil, lors du dévoilement de la vision « Rive-Sud me transporte » et du projet Léeo en février dernier.
Juliette Poireau
le 20 octobre à 11:15

Le ministère des Transports annonce l’octroi d’un mandat d’études à la CDPQ Infra, une filiale de la Caisse de dépôt et placement du Québec, afin d’identifier « la solution optimale pour un projet de mobilité structurant pour la Rive-Sud de Montréal ».

Le mandat d’études concerne le projet de transport collectif électrique Léeo (Lien électrique est-ouest) sur le boulevard Taschereau et le prolongement de la ligne jaune du métro à Longueuil.

Le gouvernement du Québec impose néanmoins que ce projet structurant s’intègre aux autres modes de transport du territoire, tels que les autobus, le Réseau express métropolitain (REM) et le métro, afin de « favoriser l’interconnexion » de l’ensemble du réseau et ainsi répondre aux besoins de mobilité à Longueuil et sur la Rive-Sud.

« Ce mandat confié à CDPQ Infra nous rapproche de la concrétisation de notre plan de décongestion de la région métropolitaine. À terme, ce projet facilitera la mobilité des gens de la Rive-Sud et contribuera au développement économique et social de l’agglomération de Longueuil et des environs », a déclaré le ministre des Transports, François Bonnardel.

La CDPQ Infra prend en quelques sortes la relève du Réseau de transport de Longueuil (RTL) qui dirigeait le bureau de projet depuis novembre 2019. « Les études réalisées à ce jour serviront d’intrants au mandat de CDPQ Infra », assure le ministère des Transports.

Les résultats de l’analyse, qui porteront, entre autres, sur le trajet et le mode de transport privilégiés, seront présentés au cours de l’année prochaine.

La Ville de Longueuil se réjouit de cette avancée dans le projet Léeo dévoilé en février par la mairesse Sylvie Parent. Ce mode de transport structurant électrique traversera le boulevard Taschereau en passant par la station de métro Longueuil-Université-de-Sherbrooke, l’incitatif Panama, le REM, et jusqu’au cégep Édouard-Montpetit.

« Ce projet de transport collectif primordial pour notre région permettra de répondre aux besoins de mobilité des citoyens dans l’axe est-ouest de la Rive-Sud, tout en contribuant à réduire la congestion routière et les émissions de gaz à effet de serre », a mentionné Mme Parent par voie de communiqué.

Actuellement, l’axe est-ouest compte plus de 250 000 déplacements quotidiens, principalement en automobile. De plus, ce nouveau lien permettra à l’est de la Couronne Sud d’avoir accès à un réseau structurant intégré au REM et au métro.

« Rive-Sud me transporte »

Rappelons que l’implantation de Léeo s’inscrit dans la vision « Rive-Sud me transporte », le plus grand projet de mobilité et de redéveloppement urbain du Québec. Au programme : plus de 25 millions de pieds carrés de terrain serviront à la construction de nouvelles infrastructures résidentielles permettant l’ajout de 30 000 logements, tandis que 7 autres millions de pieds carrés sont prévus pour un plancher commercial et l’espace de bureaux engendrant près de 14 000 nouveaux emplois.

« Grâce à la précieuse collaboration du gouvernement du Québec et de CDPQ Infra, Longueuil pourra relier des pôles importants d’affaires, d’éducation et de services en santé. Je me fais la porte-parole de tous les acteurs qui ont salué la vision de ce projet structurant de transport collectif électrique lors de son dévoilement en début d’année, et remercie le gouvernement du Québec et CDPQ Infra d’avoir répondu présent », conclut la mairesse.


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.