Actualités

Trois villes rivesudoises récipiendaires du programme VISAGE MUNICIPAL

Trois villes rivesudoises récipiendaires du programme VISAGE MUNICIPAL
IMAGE : VISAGE MUNICIPAL
Juliette Poireau
le 12 mars à 10:00

Les villes de Boucherville, Saint-Lambert et Varennes font partie des récipiendaires de la première édition du programme pilote VISAGE MUNICIPAL en compagnie de leurs partenaires de l’Université du Québec à Montréal (UQAM) pour le projet SylvCiT, un outil technologique pour mieux gérer la foresterie urbaine.

Le projet SylvCiT sera financé à hauteur de 100 000 $ pour une durée de deux ans pour son élaboration.

SylvCiT est un logiciel intelligent qui vise à maximiser la résilience et les bienfaits des arbres municipaux face aux changements globaux. Cet outil informatique permettra d’aider et d’accompagner les aménagistes et gestionnaires urbains dans le choix des espaces d’arbres à replanter aujourd’hui.

Actuellement, les arbres urbains font face à plusieurs facteurs de stress et le risque de les voir disparaître en raison des conditions climatiques plus difficiles ou de l’introduction d’insectes ou de maladies exotiques est de plus en plus grand, selon les initiateurs du projet.

De ce fait, les partenaires pensent qu’il faut revoir les façons de gérer les plantations d’arbres dans les milieux urbains, dont la meilleure approche est de favoriser la diversité des arbres selon leurs caractéristiques biologiques en s’assurant que les espèces choisies ne soient pas vulnérables aux mêmes facteurs de stress.

L’outil technologique SylvCiT combinera par modules la foresterie urbaine, l’écologie fonctionnelle, la santé, l’intelligence artificielle et l’économie. Chaque module traitera d’un aspect précis du projet, dans le but de dresser un portrait complet de la forêt urbaine étudiée.

Se basant ainsi sur la localisation des arbres urbains actuels, l’évaluation de leur diversité fonctionnelle, l’analyse des risques présents et futurs des espèces, la valeur quantitative et économique des bienfaits produits par ces arbres et les caractéristiques socio-économiques du territoire, le module de recommandation de SylvCiT suggérera une liste d’espèces à planter, dans le but de maximiser à la fois la résilience des arbres présents et les bénéfices sociaux, économiques et environnementaux qu’ils procurent à la population.

Pour les initiateurs du projet, les arbres urbains sont essentiels au bien-être, à la qualité de vie et à la santé des citadins, en plus de participer à la filtration de l’air, à la régulation des températures, à la captation des eaux de ruissellement, à la réduction du bruit, à l’amélioration de la santé physique et mentale ou encore au maintien de la biodiversité.

Ainsi, ce nouvel outil technologique va permettre de perfectionner les stratégies de plantation et de limiter la perte d’arbres dans le cas de l’arrivée d’un insecte, d’une maladie ou d’un évènement climatique extrême.

À terme, SylvCiT pourrait être utilisé par la communauté internationale pour améliorer la gestion des arbres en milieu urbain et par conséquent assurer le bien-être et la santé humaine, autant que le maintien de la biodiversité.

VISAGE MUNICIPAL

Lancé en avril 2020, le programme pilote VISAGE MUNICIPAL invitait des équipes de chercheurs et chercheuses et d’acteurs du milieu municipal à s’allier dans la réalisation de projets de recherche arrimés sur les besoins des municipalités du Québec en matière de recherche et d’innovation. Pour cette première édition, six projets ont été sélectionnés.


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.