Actualités

SPAL : Sensibilisation sur les vols de catalyseurs

SPAL : Sensibilisation sur les vols de catalyseurs
Image : TVRS
Juliette Poireau
le 10 novembre à 11:55

Le Service de police de l’agglomération de Longueuil (SPAL) souhaite sensibiliser la population concernant les vols de catalyseurs sur le territoire, qui sont de plus en plus fréquents. En parallèle, le SPAL conclut une enquête de vols de catalyseurs en arrêtant quatre suspects, bien qu’un dernier suspect soit toujours recherché.

L’enquête s’est amorcée au début de l’année et s’est amplifiée rapidement considérant le nombre croissant de vols de catalyseurs qui étaient rapportés. En effet, « plusieurs dizaines de catalyseurs » auraient été volés par le groupe criminel, selon l’agent François Boucher du SPAL.  

Les voleurs ciblaient principalement les stationnements incitatifs, les stationnements de certains centres commerciaux, les secteurs industriels et les quartiers résidentiels de tout le territoire de l’agglomération de Longueuil.  

« Les catalyseurs volés sont ensuite revendus au marché noir. Il s’agit d’une problématique pancanadienne. C’est pourquoi notre sortie d’aujourd’hui vise à sensibiliser la population sur ce type de crime », soutient l’agent Boucher.

Actuellement, les vols de catalyseur semblent fréquents. L’agent Boucher explique l’augmentation du nombre de ces crimes par la valeur importante du métal et la diminution de l’achalandage dans les entreprises et sur les routes « qui donne plus de chance aux voleurs », lorsqu’un véhicule est stationné pendant un certain temps.

D’ailleurs, les types de véhicules visés par ces vols sont des modèles communs, comme les Hyundai Tucson, Hyundai Santa Fe, Honda Element, Honda CRV ou bien la Kia Sportage.

Pour se prémunir contre ce type de crime, le SPAL conseille de limiter au maximum l’accès possible au-dessous de son véhicule. Par exemple, il est suggéré de garer sa voiture à proximité d’une bordure de trottoir, d’éviter d’isoler son automobile et de la stationner à côté des autres ou encore de prioriser un endroit éclairer.

Pour les entreprises, il est conseillé d’installer des plaques protectrices sous les véhicules, de se doter d’agent de sécurité de nuit ou d’un chien de garde, d’installer des caméras de surveillance de qualité, de clôturer le parc routier et d’avoir un éclairage extérieur performant.

L’agent Boucher ajoute un point : « Il serait également pertinent de marquer spécialement cette pièce, ce qui fera en sorte qu’elle sera plus difficile à revendre et donc de faire reculer certains revendeurs. »

L’enquête en question a permis d’identifié un groupe de criminels qui ont non seulement démontré leur implication lors des vols de catalyseurs, mais aussi lors de méfaits, fraudes, recel et trafic de bien criminellement obtenus.

Parmi les personnes arrêtées, on retrouve les frères Sébastien et Frédérick Lacasse, âgés de 29 et 30 ans. Ils font face à plus d’une cinquantaine de chefs d’accusation.

SPAL-Vols-catalyseurs.jpg

Deux de leurs trois complices ont également été arrêtés lors de cette opération. Il s’agit de Cindy Dumouchel, 31 ans et Tommy Mcduff, 28 ans. Le troisième complice, Steve Arsenault, 30 ans, est quant à lui toujours recherché. Les trois individus font face à une trentaine de chefs d’accusation.

SPAL-Vols-catalyseurs-recherche.jpg

L’enquête se poursuit alors et d’autres accusations pourraient s’y ajouter.

D’ailleurs, le SPAL fait appel à la population qui détient de l’information supplémentaire concernant les sujets ciblés ou pour tout autre crime à contacter la ligne confidentielle Info-Azimut, au 450 646-8500.


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.