Actualités

Sainte-Julie devient « Ville amie des monarques »

Sainte-Julie devient « Ville amie des monarques »
Juliette Poireau
le 24 août à 15:00

La Ville de Sainte-Julie s’engage officiellement à contribuer à la restauration de l’habitat du papillon monarque en devenant « Ville amie des monarques », une certification de la Fondation David Suzuki, avec la participation d’Espace pour la vie.

C’est lors de la séance du conseil municipal du 17 août que la Ville en a fait l’annonce. Sainte-Julie mettra en place des mesures concrètes pour le rétablissement de l’espèce en espérant que les monarques puissent à nouveau prospérer sur tout le continent.

La Ville s’engage notamment à créer des habitats de reproduction sur tout le territoire, en plus d’adopter des règlements en faveur de la protection de cette espèce et d’impliquer les citoyens.

En effet, Sainte-Julie diffusera de l’information sur le sujet et invitera la population à participer à des programmes de science citoyenne afin d'encourager les résidents à contribuer à cet effort.

Une espèce en voie de disparition

Le papillon monarque est considéré comme une espèce menacée, car sa population a chuté de près de 90 % dans les vingt dernières années. En 2016, des scientifiques ont recommandé que ce papillon soit reconnu comme espèce en voie de disparition au Canada, ce qui n’a toujours pas été effectué par le gouvernement.

Trois principaux facteurs expliquent ce déclin, dont les changements climatiques qui causent plus de tempêtes et de sécheresse pendant la migration d’automne.

Également, l’utilisation des pesticides qui détruisent les asclépiades, l’unique source de nourriture du monarque.

Finalement, la coupe forestière au Mexique, qui a joué un rôle néfaste dans la perte de l’habitat du papillon qui y passe l’hiver. Néanmoins, ces coupes sont aujourd’hui illégales et ces forêts sont protégées.  

Plusieurs villes de la Rive-Sud « amies des monarques »

Selon le territoire couvert par Télévision Rive-Sud, 13 villes sont certifiées « Ville amie des monarques », parmi près de 80 municipalités en tout à travers la province.

La Ville de Candiac a été la première ville de la Montérégie à recevoir cette certification en janvier 2018. Elle est imitée par Saint-Constant, en avril 2018, qui se trouve être dans les dix premières. La Ville de Saint-Lambert obtient sa certification en juillet suivant, pour être la huitième ville québécoise à la détenir. Varennes suit le pas en s’engageant dans la protection des monarques en octobre de la même année.

En 2019, s’ajoutent à cette liste les villes de Mont-Saint-Hilaire, Saint-Charles-sur-Richelieu, Saint-Denis-sur-Richelieu, Saint-Jean-Baptiste et Saint-Bruno-de-Montarville.

Et puis, depuis le début de l’année 2020, la Ville de Brossard est devenue la 70e ville avec cette certification et les villes de Longueuil, Otterburn Park et Sainte-Julie ont rejoint l’initiative.

Au Québec, l’initiative a fait son apparition en juin 2017. La Fondation David Suzuki souhaite engager un nombre grandissant de municipalités dans ce projet afin de protéger l’habitat de ce papillon tout au long de son corridor de migration.


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.