Actualités

Revalorisation des terrains de golf : la ministre Laforest rencontre des maires

Revalorisation des terrains de golf : la ministre Laforest rencontre des maires
IMAGE : Facebook Sauvons l'ancien Terrain de Golf Candiac
Juliette Poireau
le 05 mai à 13:10

En février, les maires de Candiac, Mascouche et Terrebonne ont fait appel à la sensibilité de la ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, Andrée Laforest, concernant la revalorisation durable des terrains de golf abandonnés. Celle-ci les a rencontrés le mois dernier.

Plus précisément, les trois maires demandent au gouvernement du Québec de doter les municipalités d’outils supplémentaires leur permettant d’assurer la protection et la valorisation de ces espaces verts importants situés dans des milieux urbains.

Normand Dyotte, maire de la Ville de Candiac, a déclaré : « Notre objectif était tout d’abord de la sensibiliser [la ministre] aux craintes légitimes d’un grand nombre de nos concitoyens quant à la reconversion des terrains de golf à des fins de développement urbain. Nous lui avons également fait part des limites du cadre législatif actuel pour les municipalités qui souhaitent préserver ces espaces verts. Nous avons senti une belle écoute de la ministre et de son équipe, avec qui nous partageons des enjeux communs, dont la mise en valeur de milieux naturels. C’est de bon augure pour la suite. »

Selon les trois maires, 12 des 65 terrains de golf de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) ont cessé leurs activités. Ce qui représente 573 hectares d’espaces verts qui peuvent être revalorisés.

L’une des solutions avancées par les trois maires est la modification de la Loi sur l’expropriation qui, actuellement, empêche les municipalités d’effectuer des travaux de revitalisation, notamment en raison des indemnités payables aux propriétaires des terrains de golf abandonnés.

Les trois maires souhaitent ajuster la Loi pour que l’indemnisation d’expropriation soit calculée sur la base de la valeur marchande afin d’assurer la prévisibilité des coûts d’acquisition, et ainsi procéder à la protection de ces espaces.

Pour sa part, la ministre Laforest s’est engagée à porter le message des trois maires au comité d’experts de la révision de la Loi sur l’expropriation.

« Nous avons bon espoir que nos revendications seront incluses dans leur analyse et feront l’objet de recommandations qui pourront se concrétiser rapidement », conclut le maire de Terrebonne, Marc-André Plante.

À lire aussi :

Candiac en faveur de la revalorisation durable des terrains de golf


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.