Actualités

Québec Solidaire Marie-Victorin se positionne sur la démolition des maisons unifamiliales

Québec Solidaire Marie-Victorin se positionne sur la démolition des maisons unifamiliales
La Maison Dubuc de Longueuil
Juliette Poireau
le 18 janvier à 15:00

Le parti de Québec Solidaire du secteur Marie-Victorin s’inquiète quant à la démolition des maisons unifamiliales au profit d’immeubles à logements multiples sur le territoire.

La réflexion s’est amorcée en raison d’une consultation publique concernant la révision de certains articles du Règlement de zonage pour modifier les normes d’implantation, d’architecture des bâtiments résidentiels et d’implantation des stationnements menée par la Ville de Longueuil. L’objectif étant d’assurer une densification du territoire cohérente favorisant l’insertion harmonieuse des nouvelles habitations au sein des quartiers existants.

Les secteurs résidentiels existants de Longueuil sont de faible densité, ce qui occasionne la démolition de maisons unifamiliales et la construction d’habitations de moyenne densité dont l’intégration dans les milieux est parfois problématique.

Par l’entremise d’un mémoire, Québec Solidaire Marie-Victorin s’inquiète pour le patrimoine du secteur, bien qu’il soit conscient de l’insalubrité de certains bâtiments patrimoniaux, de l’accélération de l’étalement urbain et de la nécessité de densifier le territoire.

Le parti se questionne alors : « Comment distinguer ce qui doit être conservé et ce qui peut être démoli? »

Pour ce faire, l’organisation propose à la Ville de Longueuil de mettre en place un partenariat avec la Société d’Histoire de Longueuil et la Société historique et culturelle du Marigot pour la valoriser du patrimoine longueuillois, et de réaliser un inventaire des propriétés à caractère patrimonial d’exception.

Un comité sur les démolitions servirait à évaluer les demandes, si nécessaire, et une révision des normes architecturales pourrait également permettre que les nouvelles constructions respectent l’esprit du quartier.

Un autre point est soulevé par le parti : l’accroissement des inégalités de logement. En effet, avec l’augmentation des nouvelles constructions, le prix médian des logements ne cesse de croître, ce qui contribue à la crise de logement que vit Longueuil. Québec Solidaire Marie-Victorin propose ainsi des investissements majeurs dans les logements sociaux et la création d’une Agence de la propriété foncière communautaire, entre autres. Néanmoins, ces recommandations relèvent des instances provinciales et fédérales.

Finalement, le parti pense que le gouvernement du Québec doit faire sa part concernant l’enjeu de densification des villes, notamment en modifiant le pacte fiscal des villes en transférant des points d’impôts provinciaux aux municipalités pour stabiliser leurs revenus et les rendre moins dépendantes du marché immobilier. Les taxes foncières représentent près de 70 % des revenus municipaux.


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.