Actualités

Protection des îles et des battures du Saint-Laurent : Xavier Barsalou-Duval interpelle Ottawa

Protection des îles et des battures du Saint-Laurent : Xavier Barsalou-Duval interpelle Ottawa
Battures Tailhandier
Juliette Poireau
le 03 septembre à 11:30

Le député de Pierre-Boucher — Les Patriotes — Verchères, Xavier Barsalou-Duval, fait appel au ministre des Transports, Marc Garneau, pour qu’Ottawa intervienne afin de limiter les nuisances de la circulation marine devenue continuelle dans le secteur des îles de Boucherville et des battures Tailhandier.

Le député a informé le ministre en lui écrivant une lettre détaillée expliquant ses inquiétudes face à l’accroissement des nuisances en raison d’une augmentation de la circulation d’embarcations marines dans ce secteur.  

Pour lui, « la circulation marine parfois irrespectueuse a pour effet de compromettre la sécurité des plaisanciers des îles qui utilisent des embarcations non motorisées, et ce, tout en endommageant les écosystèmes fragiles des lieux ». En effet, ces îles figurent parmi les rares espaces naturels de la région métropolitaine et abritent de nombreuses espèces.  

Ainsi, pour limiter la dégradation de cet endroit, le député propose quelques pistes de solutions, notamment d'interdire la circulation des embarcations à moteur sur les battures Tailhandier, refuser l'ancrage des bateaux dans les canaux des îles de Boucherville, réduire la vitesse et empêcher les sports nautiques à proximité du rivage.

De plus, il réitère l’idée de céder les battures Tailhandier au gouvernement du Québec afin de les joindre au Parc national des Îles-de-Boucherville, une propriété de la Société des établissements de plein air du Québec (SEPAQ). Cet octroi permettra une gestion des lieux plus efficace, car la SEPAQ a déjà du personnel sur place pour effectuer l’entretien et la surveillance du site. Un transfert d’ailleurs appuyé par la Société pour la nature et les parcs du Québec (SNAP Québec) et les Amis du Parc national des Îles-de-Boucherville (Amis du PNIB).

Cependant, bien que le député présente des moyens, les actions reviennent à Ottawa puisque ces lieux sont une propriété fédérale.

Xavier Barsalou-Duval rappelle que « le gouvernement fédéral s’était engagé, il y a un an à peine, à protéger plusieurs îles du Saint-Laurent, dont les battures Tailhandier, et que cet engagement ne s’est toujours pas concrétisé depuis ».

« Sachez que la protection de l’environnement est l’une de nos priorités absolues et nous espérons que vous partagez vous aussi nos préoccupations à cet égard. Voilà pourquoi nous vous offrons notre entière collaboration pour ce dossier », conclut le député dans sa lettre.


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.