Actualités

Plus d’incendies dans les résidences privées en 2020

Plus d’incendies dans les résidences privées en 2020
IMAGE : TVRS
Juliette Poireau
le 21 juin à 11:55

L’année 2020 a été marquée par une hausse du nombre d’incendies de bâtiments et par une baisse des incendies des établissements commerciaux, selon le dernier rapport des activités du Service de sécurité incendie de l’agglomération de Longueuil (SSIAL).

En effet, le SSIAL est intervenu 216 fois pour des incendies de bâtiments, contre 173 en 2019, alors que les incendies de bâtiments commerciaux ont diminué de près de la moitié, pour un total de 10 en 2020 par rapport à 18 en 2019.

Le nombre d’appels a quant à lui chuté. Le SSIAL a répondu à un peu plus de 8 000 appels en 2020, soit 700 de moins que l’année d’avant.

« La diminution importante du nombre d’appels pour l’année 2020 est directement attribuable à la pandémie, soutient le SSIAL. Depuis le début du télétravail, nous avons noté une baisse significative des appels reliés aux accidents de la route, alors que nous avons constaté une augmentation de près de 25 % des cas de feux de bâtiments, soit 43 de plus que pour l’année précédente. »

La progression des incendies de bâtiments concerne plus précisément les bâtiments de catégories de risques faible et élevé, dont les habitations. Une hausse qui s’explique par la présence des gens dans leur résidence et l’accroissement de l’activité humaine dans les foyers en raison du confinement.

Bien entendu, cet accroissement de 25 % du nombre d’incendies de bâtiments vient avec l’augmentation de la valeur des pertes matérielles dans ces établissements qui démontre aussi une hausse de 25 %. En 2020, les interventions ont totalisé des pertes de l’ordre de 8,9 M$, soit plus de 1,8 M$ par rapport à l’année précédente.

La première cause des incendies de bâtiments reste de loin la négligence.

Malgré cette année particulière, le nombre d’incendies en 2020 se situe parmi la moyenne des cinq dernières années. De plus, le nombre de blessés a diminué, tandis qu’aucun décès n’a été répertorié en 2020 dans le rapport d’activités du SSIAL.

2020 : une année d’adaptation

Face à la crise sanitaire, les différents services de sécurité civile ont dû revoir leurs façons de faire et s’ajuster au contexte inédit de pandémie. Pour sa part, le SSIAL a révisé son plan particulier d’intervention, activé l’Organisation municipale de sécurité civile (OMSC), et installé une structure de gouvernance adaptée en réponse à la COVID-19 selon les différentes vagues de contamination.

Le SSIAL a également procédé à la migration du Centre de coordination des mesures d’urgence vers des modalités virtuelles et élaboré le plan de rétablissement appliqué à la COVID-19.

L’institution a aussi contribué à la mise en place d’une coordination des organismes du milieu relativement aux enjeux sociaux et communautaires, avec la collaboration des CISSS, en plus d’assurer la liaison avec les partenaires gouvernementaux.

Prévention et formation

Malgré le contexte de la COVID-19, le SSIAL a effectué 5 096 activités de prévention au cours de l’année 2020 et fournit près de 5 000 heures de formation opérationnelle.

Plusieurs campagnes de sensibilisation en ligne ont été lancées pour mieux informer la population et prévenir les risques d’incendie, dont la campagne d’auto-inspection des avertisseurs de fumée.

Le SSIAL a également réalisé une mise à jour des renseignements des 660 personnes enregistrées de son Programme secours adapté qui vise les personnes à mobilité réduite ou en situation de handicap, par téléphone ou par lettre. Près de 200 individus de plus se sont inscrits au programme grâce à cette démarche.

Bien que la pandémie soit venue ralentir la diffusion de la formation à la suite des mesures sanitaires établies, quelque 5 000 heures de formation et de maintien des compétences ont été transmises.

Les trois formations les plus données ont été le secourisme en milieu de travail, le maintien des compétences nautiques et l’intégration temporaire.

Les enjeux de 2021

Pour l’année 2021, le SSIAL souhaite poursuivre l’amélioration de la santé et la sécurité de ses effectifs; préparer un plan de relève, optimiser des tactiques de combat; collaborer à l’élaboration du Réseau express métropolitain (REM); poursuivre la mise à niveau de certains de ses bâtiments; améliorer la communication entre les installations avec des moyens technologiques pour des rencontres virtuelles; mettre en opération le service d’urgence en milieu isolé; déposer une stratégie régionale de sécurité civile.

L’organisation vise également à établir les redditions de comptes du Schéma de couverture de risques en incendie 2016-2020; réviser le Schéma de couverture de risques en incendie et rédiger celui pour les années 2022 à 2026; et déployer le Plan stratégique du SSIAL 2020-2022.


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.