Actualités

Plan stratégique de développement du transport collectif : La MRC de Roussillon pour un mode de transport collectif structurant sur son territoire

Plan stratégique de développement du transport collectif : La MRC de Roussillon pour un mode de transport collectif structurant sur son territoire
Image : MRC de Roussillon
Juliette Poireau
le 21 décembre à 15:30

Dans le cadre de la consultation publique sur le Plan stratégique de développement (PSD) du transport collectif de l’Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM), la MRC de Roussillon dépose un mémoire de neuf recommandations.

Le PSD de l’ARTM vise à établir les orientations du développement du transport collectif de la région métropolitaine pour les trente prochaines années.

Étant la plus populeuse du Québec et se situant au quatrième rang des secteurs avec le plus grand nombre d’habitants de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM), la MRC de Roussillon souhaite que le PSD de l’ARTM vienne répondre aux besoins de mobilité de sa population et soutenir son développement économique.

Dans cette optique, la MRC demande à l’ARTM d’assurer un tracé de transport collectif structurant permettant de desservir les municipalités de la MRC de Roussillon et les autres villes de la Rive-Sud dans un axe est-ouest. L’annonce du Lien électrique est-ouest (LÉEO) qui doit traverser le boulevard Taschereau relierait, dans un premier temps, Longueuil, Brossard et La Prairie.

Concernant LÉEO, la MRC suggère que les sections centrale et ouest de ce lien structurant soient opérées dans un même temps afin de profiter de la synergie du chantier et de garantir sa conception complète.

De plus, la MRC veut que l’ARTM s’engage dans la réalisation d’études en vue de l’instauration d’un lien de transport collectif de qualité par autobus reliant l’extrémité ouest de la ligne LÉEO Ouest et le nouveau pôle intermodal Dorval, en traversant la ville de Châteauguay et en passant par le pont Honoré-Mercier, qui sera rénové dans les prochaines années.

Relativement au Réseau express métropolitain (REM), la MRC espère que l’ARTM appuiera avec elle le projet de prolongement de la Phase 1 du REM de 700 mètres vers le sud à partir de la station de l’aéroport international Pierre-Elliott-Trudeau afin de rejoindre le nouveau pôle intermodal de Dorval, qui relierait à la fois l’autoroute 20, la ligne de train de banlieue Vaudreuil-Hudson, la nouvelle station de Via-Rail et le REM.

Pour un mode de transport collectif structurant sur le territoire de la MRC de Roussillon

D’autre part, la MRC souhaite que des études de préfaisabilité et de faisabilité et des études conceptuelles en vue de l’instauration d’un système de transport collectif structurant sur le territoire de la MRC de Roussillon soient envisagées, et qu’une table de concertation soit mise en place pour rassembler tous les acteurs concernés par le projet proposé.

Toujours dans l’optique de développer un lien structurant de transport collectif sur son territoire, la MRC veut qu’un dialogue soit entamé sur le choix de ce mode de transport en lien avec les besoins actuels et futurs de mobilité, ainsi que sur le type d’urbanisation afin d’assurer une adhérence de la société civile au projet.

La MRC demande également à l’ARTM de collaborer avec elle et les villes concernées pour établir le corridor du tracé du projet afin que les grandes affectations et le zonage prennent en considération le potentiel lien de transport collectif structurant qui sera développé sur leur territoire.

Finalement, la MRC s’attend à ce que ce projet d’infrastructure de transport collectif structurant soit reconnu comme un levier de développement économique majeur pour la MRC de Roussillon.

« La part de marché qu’il serait possible d’aller chercher avec des usagers qui se déplacent à l’intérieur de la Rive-Sud est beaucoup plus considérable que celle qu’il serait possible d’acquérir en ajoutant du transport collectif à nouveau vers le centre-ville. Ce serait une occasion d’amener de réels changements au niveau de la congestion et des impacts environnementaux, surtout en sachant que la majorité des déplacements en provenance de la MRC de Roussillon sont à destination de la Rive-Sud », soutient la MRC de Roussillon dans son mémoire, déplorant le manque de transport de qualité pour les déplacements internes sur la Rive-Sud.


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.