Actualités

Longueuil dévoile 138 projets d’infrastructures prioritaires pour les trois prochaines années

Longueuil dévoile 138 projets d’infrastructures prioritaires pour les trois prochaines années
Image : TVRS
Juliette Poireau
le 20 octobre à 17:11

Longueuil a dévoilé aujourd’hui son Programme triennal d’immobilisation (PTI) 2021-2022-2023 qui prévoit 584 M$ d’investissements pour réaliser 138 projets prioritaires sur son territoire et celui de l’agglomération.

En raison de la pandémie, le budget du PTI est réduit de 60 M$ cette année. De ce fait, certains projets ont été reportés, tels que la revitalisation de la rue Saint-Charles, l’éclairage des artères ou l’aménagement de certains parcs.

« Le PTI inclut 138 projets d’infrastructures prioritaires qui vont contribuer à la relance de notre économie et générer de la richesse foncière qui permettra de poursuivre la réalisation de projets importants pour les citoyens », déclare la mairesse de Longueuil, Sylvie Parent.  

Des 584 M$ investis sur trois ans, 120 M$ serviront pour le réseau routier; 95 M$ pour des infrastructures en eau potable; 67 M$ pour le prolongement et la réfection des égouts; 55 M$ dans l’aménagement des parcs; 10,2 M$ pour la plantation d’arbres et le verdissement du territoire et 159 M$ seront réservés pour d’autres projets publics, comme la construction d’une Maison des aînés et du Complexe Culturel, la rénovation des postes de police et de bâtiments d’organismes communautaires, etc.

Dès l’année 2021, ce sont 216 M$ qui seront investis dans plusieurs projets.

En effet, 99 M$ seront injectés dans l’amélioration des infrastructures, avec notamment la modernisation des voies souterraines et de nombreux travaux d’asphaltage.

Également, 41 M$ permettront la construction et la rénovation de bâtiments, tels que la construction d’un complexe aquatique et d’une caserne de pompier à Brossard, ou encore des rénovations de la piscine Olympia.

Pour le remplacement et l’acquisition d’équipements pour le Service de police et le Service de sécurité incendie de l’agglomération de Longueuil, 23 M$ seront investis.  

De plus, 18 M$ serviront à l’aménagement et la réfection des boisés urbains, des aires de jeux, des terrains sportifs et des parcs riverains, ainsi que pour la plantation d’arbres.

Concernant les différents développements du territoire, 18 M$ seront injectés pour leur planification ou le début des travaux, dont la phase 1 du pôle Roland-Therrien, le développement industriel à la zone aéroportuaire de Longueuil, le prolongement du boulevard Béliveau ou encore le développement d’une zone d’innovation au centre-ville.

Finalement, 16 M$ permettront de se doter de technologies de l’information et de communication efficaces pour assurer une meilleure productivité dans les services aux citoyens.

Le PTI doit être soumis pour adoption au conseil de la Ville de Longueuil ce soir, ainsi qu’à celui de l’Agglomération le 22 octobre.

Longueuil Citoyen votera contre

Par voie de communiqué, l’opposition officielle de la Ville de Longueuil a mentionné son intention de voter contre le PTI présenté aujourd’hui par la mairesse, Sylvie Parent.

« Il faut maintenir nos investissements dans l’entretien des infrastructures tout en allant chercher des subventions pour soutenir les grands projets, et ce, en démontrant leur valeur pour le développement économique. La mairesse a visiblement été incapable de le faire jusqu’à maintenant », exprime Xavier Léger, le chef de Longueuil Citoyen.

Pour l’opposition officielle, « la Ville prévoit ne pas dépenser l’entière somme du programme TECQ pour la réfection d’infrastructures municipales afin de se garder l’argent pour financer d’autres projets d’envergure ».

De plus, Longueuil Citoyen déplore le report du projet de revitalisation de la rue Saint-Charles et l’investissement de 500 000 $ pour le maintien de l’Église patrimonial St Mark, alors que les estimations sont de 1,2 M$.


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.