Actualités

Les ambulanciers paramédicaux en renfort dans les hôpitaux

Les ambulanciers paramédicaux en renfort dans les hôpitaux
IMAGE : TVRS
Juliette Poireau
le 05 octobre à 09:30

À la suite d’une demande de la Coopérative des techniciens ambulanciers de la Montérégie (CETAM), le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, autorise l’élargissement du rôle des paramédicaux afin qu’ils puissent réaliser des soins à l’urgence et dans les établissements hospitaliers.

C’est par un décret ministériel que les paramédicaux en soins primaires peuvent désormais employer leurs connaissances et protocoles à même l’urgence de l’hôpital, ce qui viendra prêter main-forte aux équipes soignantes.

Les techniciens en soins avancés pourront quant à eux appliquer l’ensemble de leur champ de pratique en milieu hospitalier, mais aussi lors de transferts entre établissements. « Pour les diplômés d’une majeure de la faculté de médecine de l’Université de Montréal, c’est l’ultime reconnaissance de leur expertise », soulève la CETAM par voie de communiqué.

Cette initiative découle d’un partenariat entre la CETAM et le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Montérégie-Ouest.

Sous forme de projet pilote, une vingtaine d’ambulanciers paramédicaux de la CETAM seront déployés dans les centres hospitaliers du CISSS Montérégie-Ouest et l’hôpital Charles-Le Moyne, établissement sur le territoire du CISSS Montérégie-Centre, qui gère tout le volet préhospitalier en Montérégie.

Ces derniers seront formés dans la semaine afin d’intégrer les équipes des urgences hospitalières d’ici samedi 9 octobre.

« Dans le contexte actuel, alors que la situation dans les hôpitaux est particulièrement difficile, la participation des paramédicaux permettra de déployer rapidement des ressources compétentes pouvant prêter main-forte au réseau hospitalier », détaille le ministère de la Santé et des Services sociaux.

Actuellement, les ambulanciers paramédicaux prodiguent uniquement des soins préhospitaliers aux personnes blessées ou malades, pour ensuite les transporter à l’hôpital ou vers tout autre établissement de santé afin qu’elles y reçoivent d’autres soins médicaux.


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.