Actualités

Le CAB de Contrecœur reçoit un don de fines herbes et de légumes

Le CAB de Contrecœur reçoit un don de fines herbes et de légumes
Centre d'action bénévole de Contrecoeur
Juliette Poireau
le 06 octobre à 15:00

La Ville de Contrecœur a remis un bac rempli de fines herbes et de légumes au Centre d’action bénévole (CAB) de Contrecœur afin que ces produits comestibles soient remis aux personnes démunies du territoire.

En effet, les aliments seront ajoutés aux paniers alimentaires distribués de façon hebdomadaire par le CAB pour la distribution de demain, le mercredi 7 octobre.

En tout, l’organisme a recueilli l’équivalent de « quatre sacs d’épicerie » de récoltes, selon Catherine Moreau, coordonnatrice aux bénévoles du CAB de Contrecœur. Cette semaine, ce sont 49 familles qui recevront un panier alimentaire, qui sera cette fois bonifié avec du persil, de la ciboulette, du chou kale ou encore de la bette à carde.

Le CAB soutient principalement des familles à faible revenu, des femmes monoparentales et des ainés. « Avec la pandémie, on est monté jusqu’à plus de 60 demandes d’aide alimentaire cet été, et on s’attend à revivre un tel chiffre avec la deuxième vague », affirme Catherine Moreau.  

Le CAB offre d’ailleurs plusieurs services alimentaires, dont la popote roulante, des repas congelés, de l’aide alimentaire, du dépannage alimentaire et des paniers de Noël.

Ces produits proviennent des jardins urbains aménagés et entretenus par l’équipe d’horticulture de la Ville. Durant tout l’été et jusqu’au début de l’automne, des légumes, des fines herbes et des petits fruits étaient à la disposition des citoyens à divers endroits du territoire, comme dans les plates-bandes de la route Marie-Victorin ou de la rue Saint-Antoine.

Les 13 points de culture ont été récoltés par les citoyens et citoyennes, tandis que les aliments restants ont été remis au CAB. C’est la première fois que la Ville de Contrecœur procède de la sorte.

« Un très beau geste » tient à souligner Catherine Moreau.

« Nous sommes très heureux de cette popularité grandissante de nos jardins urbains qui sont justement mis en place dans le but de créer une abondance gratuite de nourriture à partager pour tous », mentionne la Ville de Contrecœur.

Ce projet s’inscrit dans la démarche des Incroyables comestibles qui vise à encourager l’autonomie alimentaire locale, saine, durable, engagée et inclusive.


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.