Actualités

Lancement du projet « C3 : Communication, Collectif et Communauté » des organismes communautaires de l’agglomération de Longueuil

Lancement du projet « C3 : Communication, Collectif et Communauté » des organismes communautaires de l’agglomération de Longueuil
Image : iStock
Juliette Poireau
le 07 décembre à 15:45

Les organismes communautaires de l’agglomération de Longueuil présentent le projet C3 : Communication, Collectif et Communauté qui vise à favoriser l’accessibilité et la connaissance des services communautaires du territoire.

Ce projet découle d’un sondage sur les besoins des organismes communautaires en temps de pandémie lancé par la Corporation de développement communautaire de l’agglomération de Longueuil (CDC AL) cet été, et s’inscrit dans le cadre du Fonds d’Urgence pour l’Appui Communautaire (FUAC) du gouvernement du Canada administré par Centraide.

Les trois besoins prioritaires identifiés par les organismes pour les développer en projet furent le maintien d’un lien présentiel avec les personnes vulnérables; favoriser l’accessibilité et la connaissance des organismes; avoir accès à des équipements de protection individuelle.

« La pandémie a mis de l’avant un double isolement, soit l’isolement rencontré en raison de la situation sociale d’une personne et l’isolement créé par la crise sanitaire », soutient Sophie Tétrault-Martel du Centre des femmes de Longueuil, un organisme ayant participé à l’élaboration du projet C3 : Communication, Collectif et Communauté.

L’objectif est de faire connaître les ressources communautaires, mais aussi de « travailler sur la résilience de la communauté en encourageant les gens à devenir un acteur de changement pour leur communauté », souligne Mme Tétrault-Martel.

Pour ce faire, plusieurs outils seront déployés dans les prochains mois. Le premier : un répertoire des numéros de téléphone tels que Centraide Grand Montréal (2-1-1), SOS Violence Conjugale (1-800-363-9010), Tel-Aide (514 935-1101), Tel-Jeunes (1-800-263-2266) ou encore le Centre d’écoute Montérégie dédié aux aînés (450 658-8509). Pour joindre le plus de citoyens possible, des dépliants seront distribués dans les organismes communautaires et autres institutions du territoire, et via les « Publisacs ». En effet, plus de 39 000 foyers recevront ces informations dès la semaine prochaine. Des publications sur différentes plateformes commencent aussi à apparaître.

Également, un atelier sera offert gratuitement à la population, au mois de janvier, afin d'informer sur les ressources communautaires disponibles et susciter l’engagement dans sa communauté pour que certains deviennent des « ambassadeurs et ambassadrices du milieu communautaire ».

« La résilience de la communauté va permettre de renforcer les liens communautaires pour le long terme. Si on travaille dès maintenant sur notre capacité d’agir tant individuellement que collectivement, je pense qu’on peut arriver à traverser la tempête et les autres qui se présenteront », croit Sophie Tétrault-Martel.  

Finalement, le projet C3 : Communication, Collectif et Communauté vise à faire reconnaître l’expertise des organismes communautaires du territoire en démontrait qu’il s’agit de lieux « sécuritaires et sécurisants ».

Le comité de pilotage du projet est composé du Centre des femmes de Longueuil, de la CDC AL, d'Alternatives Centregens, de Place à l'Emploi et d'Au Second Lieu.

À lire aussi : 

COVID-19 RIVE-SUD : Un sondage sur les besoins des organismes en temps de pandémie 

COVID-19 RIVE-SUD : Les résultats du sondage sur les besoins des organismes dévoilés demain

COVID-19 RIVE-SUD : Les organismes communautaires se prononcent sur leurs besoins prioritaires en cette période de pandémie


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.