Actualités

La MRC de Roussillon se dote d’un plan stratégique 2021-2026

La MRC de Roussillon se dote d’un plan stratégique 2021-2026
Juliette Poireau
le 08 janvier à 13:40

En ce début d’année 2021, la MRC de Roussillon dévoile sa toute première planification stratégique s’échelonnant sur cinq ans, soit de 2021 à 2026, qui vise à « mobiliser les acteurs locaux autour de projets structurants et durables au bénéfice de l’ensemble de la collectivité ».

Par ce plan, la MRC de Roussillon a pour objectifs de perfectionner la gouvernance, la cohésion et la capacité de livraison des projets; de développer une identité qui suscite un sentiment d’appartenance régionale à Roussillon; d’améliorer les relations avec la communauté de Kahnawake pour prémunir des rapports harmonieux et mutuellement bénéfiques; d’assurer une cohérence d’action dans le déploiement d’une vision de développement durable du territoire; et de travailler sur des solutions novatrices pour bonifier l’offre de transport en commun et actif sur l’axe est-ouest et intra-MRC.

Pour ce faire, la MRC prévoit quelque 7,4 M$ d’investissements pour renforcer sa capacité d’action pour les cinq prochaines années.

Afin de bien connaître les enjeux du territoire, la MRC de Roussillon a énuméré dans son plan : les forces, les faiblesses, les opportunités et les menaces de la région.

Selon elle, le fait d’avoir 94 % de ses terres agricoles cultivées est une force, tout comme la qualité de ses sols. Également, la MRC possède un taux d’activité et d’emploi plus élevé que les moyennes

québécoises. De plus, la région compte de nombreuses activités de plein air et une proposition muséale intéressante. Finalement, le territoire semble bien desservi par le transport en commun du nord au sud, c’est-à-dire vers Montréal.

Au contraire, l’offre de transport en commun à l’intérieur de la MRC est limitée et la relève agricole apparaît faible. La MRC constate aussi qu’il n’existe aucun organisme dédié à aider les immigrants.

Certaines opportunités ont été identifiées dans la conception du plan, soit l’expansion du transport en commun intra-MRC ou sur l’axe est-ouest, la conciliation du développement urbain à la protection des milieux agricoles, le déploiement d’une vision de développement économique régionale, la mise en valeur de l’offre touristique et la priorisation des zones potentielles de développement et réaménagement pour l’essor du territoire.

Néanmoins, plusieurs menaces pourraient venir entraver la réalisation de certains projets, dont l’insuffisance de cohésion et d’appartenance au territoire, le manque de relation harmonieuse avec les décideurs de Kahnawake, les contraintes restreignant le développement industriel, la concurrence importante du Quartier DIX30 et la dépendance à un nombre limité de fournisseurs en gestion des matières résiduelles.

 À la lumière de ces constatations, la MRC veut accompagner le mieux possible les entrepreneurs dans la concrétisation de projets structurants et durables qui contribueront à l’expansion de la région.

« Nous sommes fiers de nous être dotés d’un document phare aussi audacieux, mobilisateur et structurant qui respecte la capacité de payer de nos citoyens et citoyennes. Nous avons ainsi adopté 182 actions visant à relever les différents défis qui sont les nôtres en misant sur nos forces, en s’appuyant sur nos valeurs de respect, de transparence et d’audace, et en saisissant toutes les opportunités », a déclaré le préfet de la MRC de Roussillon et maire de Delson, Christian Ouellette.


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.