Actualités

La Montérégie comme quatrième région avec la plus forte croissance démographique en 2020

La Montérégie comme quatrième région avec la plus forte croissance démographique en 2020
Image : TVRS
Juliette Poireau
le 18 janvier à 12:15

Les chiffres de l’Institut de la statistique du Québec démontrent que la croissance démographique de la Montérégie continue d’accélérer, malgré une légère baisse de 2019 à 2020.

Bien que l’évolution de la démographie de la Montérégie ait légèrement reculé de 2019 à 2020, la région figure parmi les quatre régions avec le taux de croissance le plus élevé.

En effet, la Montérégie affiche un taux de 12,1 pour mille, ou 1,21 %, comparativement à 13,7 pour mille de 2018 à 2019. Néanmoins, la région reste la deuxième plus populeuse du Québec en 2020 avec 1,6 million d’habitants, derrière Montréal (plus de 2 millions).

De 2019 à 2020, la Montérégie enregistre près de 20 000 résidents supplémentaires par rapport à l’année précédente.

Les taux de croissance démographique de la région se situent au-dessus de 10 pour mille depuis 2016. Des taux considérés parmi les plus élevés.

Les baisses constatées en 2019-2020 s’expliquent avec l’arrivée de la pandémie de COVID-19 et l’augmentation des décès, ainsi que le ralentissement marqué du nombre d’immigrants et de résidents permanents en raison de la fermeture des frontières internationales.  

La hausse de prix des loyers et des immeubles ainsi que la pénurie de logements peuvent aussi justifier ces migrations, selon le Comité logement Rive-Sud. En entrevue avec le directeur de l’organisme, Marco Monzon, pour le lancement de la campagne contre la hausse des prix des loyers, celui-ci a expliqué que « le manque de logement engendre des départs, parfois à contrecœur, vers d’autres régions, par des personnes démunies qui auront plus de chance de trouver une résidence ailleurs ».

À l’opposé, l’Institut de la statistique du Québec soulève que les régions où la croissance démographique s’accélère ont accueilli davantage de résidents en provenance des autres régions, comme Montréal, où le taux pour mille est passé de 18 à 2,3 de 2019 à 2020, et que les résidents de la région elle-même ont été plus enclins à demeurer sur place dans la dernière année.

La croissance démographique de la Montérégie de cette année démontre que la région a connu ces deux réalités.


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.