Actualités

La mairesse de Sainte-Julie veut son REM

La mairesse de Sainte-Julie veut son REM
Stationnement incitatif de Sainte-Julie
Juliette Poireau
le 19 février à 14:15

À la suite de l’annonce du gouvernement du Québec concernant son fort intérêt pour le prolongement du Réseau express métropolitain (REM) dans l’axe est-ouest de la Rive-Sud, la Ville de Sainte-Julie souhaite que ce projet puisse se rendre jusque sur son territoire.

La mairesse de Sainte-Julie et préfète de la MRC de Marguerite-D’Youville, Suzanne Roy, espère que le REM soit un jour prolongé dans le corridor de l’autoroute 30 pour s’étendre jusqu’à l’échangeur A20/A30, et dans l’idéal, à Sainte-Julie.

Pour la préfète, un prolongement dans l’est de la Montérégie de Sainte-Julie à Saint-Hyacinthe, en passant par Beloeil, ainsi que de Boucherville à Sorel en incluant Varennes, permettrait le décongestionnement de ces deux autoroutes, tout en augmentant l’achalandage et la rentabilité du REM.

« Cela profiterait autant à l’environnement qu’à l’économie », soutient Suzanne Roy.

De plus, la Ville de Sainte-Julie est déjà équipée d’un stationnement incitatif régional, d’une vélostation couverte et de plusieurs commodités pour recevoir un nombre important d’usagers.

La mairesse a d’ailleurs écrit au ministère des Transports du Québec (MTQ) le 10 février, réclamant le prolongement du REM dans l’axe de l’autoroute 30.

« Nous avons déjà mis en lumière les difficultés auxquelles seront confrontés les autobus qui devront affronter la congestion des autoroutes 20 et 30 et un long détour local à Brossard pour déposer au REM les citoyens de l’est de la Montérégie. Sachant que ces passagers accédaient précédemment au centre-ville de Montréal directement et sans changement de mode de transport, la fluidité du service et surtout la facilité d’accès au REM sont des enjeux de taille », soulève Mme Roy dans cette communication.

La MRC de Marguerite-D’Youville a appuyé cette démarche par une résolution en ce sens le 11 février.

« Si c’est possible, nous accueillerons le REM à bras ouverts », conclut Suzanne Roy.


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.