Actualités

La bibliothèque de Boucherville met fin au frais de retard

La bibliothèque de Boucherville met fin au frais de retard
Bibliothèque Montarville-Boucherville-De La Bruère
Juliette Poireau
le 23 octobre à 14:00

Dans le cadre de la Semaine des bibliothèques publiques du Québec, la Ville de Boucherville annonce l’abolition définitive des frais de retard à la bibliothèque Montarville-Boucherville-De La Bruère.

La Ville de Boucherville adhère ainsi au mouvement international « Fine Free Library » qui démontre les bienfaits de la suppression des frais de retard.

Un mouvement soutenu par l’Association des bibliothèques publiques du Québec : « Les frais de retard peuvent constituer une barrière économique qui entrave l’accès aux ressources et aux services des bibliothèques pour les personnes financièrement défavorisées au sein de nos communautés, en particulier les mineurs ».

Cette pénalité peut également former des conflits entre les citoyens et les employés, ce qui vient directement nuire au principe de communauté que désirent créer ces établissements culturels.

Par cette action, la Ville de Boucherville veut « favoriser l’accès à la connaissance et à la culture pour l’ensemble de la population en retirant un frein important pour plusieurs citoyens ».

Rappelons que les frais de retard sont déjà suspendus en raison de la pandémie de COVID-19. Toutefois, la Ville affirme que cette cessation n’a « pas eu d’impact majeur sur les retours de documents ». De manière générale, « les citoyens rapportent leurs documents dans les délais demandés ».

Néanmoins, les amendes perdureront pour les documents perdus ou endommagés, tandis que les avis de retard continueront d’être envoyés.

Sous le thème « Ma biblio : toujours à mes côtés ! », la Semaine des bibliothèques publiques du Québec a cette année pour objectif de saluer les efforts des employés pour rendre ces établissements plus accessibles et inclusifs, notamment dans le contexte de la crise sanitaire et des impacts socioéconomiques.

Dans le coin, seule la bibliothèque de Saint-Bruno-de-Montarville a également aboli les frais de retard.

À Longueuil, une dizaine d’établissements n’ont pas de pénalité pour des groupes particuliers tels que les personnes âgées de 60 ans et plus ou les enfants.


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.