Actualités

Ian Lafrenière devient le nouveau ministre responsable des affaires autochtones

Ian Lafrenière devient le nouveau ministre responsable des affaires autochtones
Image : Page Facebook de Ian Lafrenière
Juliette Poireau
le 09 octobre à 13:30

Le député de Vachon, Ian Lafrenière, est devenu aujourd’hui le ministre responsable des affaires autochtones, sous la demande du premier ministre François Legault pour remplacer Sylvie D’amours.

Par ce changement ministériel, François Legault souhaite « améliorer les relations avec les 11 nations autochtones du territoire et rétablir la confiance des peuples autochtones avec le gouvernement ».

Selon le premier ministre, Ian Lafrenière a « toutes les qualités pour prendre ses nouvelles responsabilités ». M. Legault est clair dans le mandat octroyé au nouveau ministre : avoir des résultats rapides et concrets du rapport Viens.

Pour lui, plusieurs priorités sont à travailler pour améliorer la qualité de vie des peuples autochtones, notamment en éducation, en santé, en justice, en économie et en logement. « Je demande à Ian de faire des gains concrets pour les hommes, les femmes et les enfants des nations autochtones dans les prochains mois. »

Bien entendu, des actions porteront sur les priorités ciblées par les communautés elles-mêmes.

Le gouvernement demande aux chefs autochtones d’entamer les discussions pour résoudre, entre autres, les problèmes liés au racisme.  

Avec son passé d’ex-policier, le député de Vachon a travaillé auprès de plusieurs communautés autochtones. Il assure d’ailleurs « connaître les problématiques vécues par les Premières Nations, telles que les problèmes liés à la protection de la jeunesse, à l’éducation, à la justice et à la relation avec les policiers ».

Dans son ex-travail, Ian Lafrenière a participé à la mise en contact de policiers avec les Premières Nations afin de mieux connaître leurs réalités. « La première chose que je vais faire en terminant cette conférence est d’établir un lien avec les chefs de chaque communauté pour procéder à des discussions ouvertes et leur mentionner ma présence, dire que je suis là pour eux », a-t-il mentionné en point de presse.  


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.