Actualités

Défi des générations contre la COVID : 503 000 $ amassés pour les hôpitaux d’ici

Défi des générations contre la COVID : 503 000 $ amassés pour les hôpitaux d’ici
Image : Défi des générations contre la COVID
Juliette Poireau
le 07 octobre à 14:00

Cette année, le Défi des générations contre le cancer s’est transformé en Défi des générations contre la COVID afin d’amasser des fonds pour fait face à la crise et répondre aux besoins des hôpitaux de la Montérégie.

Le Défi a permis de récolter 503 000 $ pour la Fondation Hôpital-Charles-LeMoyne, la Fondation Hôpital Pierre-Boucher, la Fondation Anna-Laberge et la Fondation Hôtel-Dieu de Sorel qui se sont associées pour la première fois dans le cadre d'une collecte de fonds. 

Pandémie oblige, l’événement s’est déroulé de manière virtuelle du 13 juillet au 3 octobre. Le principe : relever un défi personnel, comme faire une heure de sport par jour, monter 1 000 marches, courir un marathon, faire du yoga ou aller au travail en vélo, en demandant un appui financier à son entourage en faisant un don à son hôpital.

Sous le thème du dépassement de soi, ce sont plus de 500 participants qui ont relevé un défi en lien avec les saines habitudes de vie et qui ont mobilisé de nombreux donateurs.

Plusieurs partenaires ont également contribué à la collecte de fonds.

Le demi-million de dollars amassé serviront à soutenir la recherche, la santé mentale, les équipes médicales, le bien-être des patients et l’accompagnement des personnes âgées.

« C’est important pour moi de faire une différence, parce qu’un hôpital, c’est au centre de notre vie, et en ce moment plus que jamais », a mentionné la porte-parole du Défi, Josée Lavigueur.

Santé mentale

Lors du dévoilement de la somme récoltée dans un événement virtuel animé par Julie Snyder, le 3 octobre, cette dernière a tenu à rappeler l’importance de soutenir la santé mentale des jeunes.   

De ce fait, et avec la collaboration de Bell Cause pour la cause, cet élan de solidarité permettra à 45 jeunes de la région d’aller dans un camp thérapeutique d’une semaine pour les outiller dans la gestion de leur anxiété.


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.