Actualités

Bourses d’initiatives en entrepreneuriat collectif : 16 projets dans l’agglomération de Longueuil

Bourses d’initiatives en entrepreneuriat collectif : 16 projets dans l’agglomération de Longueuil
Image : iStock
Juliette Poireau
le 25 novembre à 14:00

Les Bourses d’initiatives en entrepreneuriat collectif (BIEC) est un appel de projets qui vise à soutenir l’émergence et le développement des entreprises et des projets d’économie sociale dans tout le territoire de la Montérégie. Parmi les 81 dépositions, 16 proviennent de l’agglomération de Longueuil.

Les organisations peuvent recevoir un montant jusqu’à concurrence de 10 000 $ pour la réalisation de leur plan. Pour remporter une bourse, les projets sont soumis au vote du public. La population peut se prononcer jusqu’au 29 novembre pour leur favori.

Entraide entre entrepreneurs de l’organisme Vivre Longueuil vise à promouvoir les entrepreneurs locaux qui ont besoin de visibilité et de les accompagner pour faire évoluer leur projet par l’entremise de services personnalisés.

À La Fortune du Pot de Saint-Lambert souhaite confectionner, développer et mettre en place un site web transactionnel divisé en deux plateformes. La première servira de vitrine au Marché fermier du vieux Saint-Lambert et son pendant hivernal, le Marché de Noël du vieux Saint-Lambert, deux initiatives de l’OBNL. La seconde sera destinée à l’organisme lui-même pour mieux chapeauter les opérations des deux marchés et améliorer ses relations d’affaires.

Ton panier à domicile est une idée d’Interface du Citoyen qui tend à faciliter l’accessibilité de services aux personnes âgées de Longueuil. Plus précisément, le projet consiste à rendre disponible un groupe de livreurs avec autos pour effectuer des livraisons à domicile de leur panier d’épicerie, de pharmacie, des courses communautaires en faveur des citoyens qui le sollicitent en visant particulièrement les plus vulnérables.

En raison de la pandémie de COVID-19, rappelons que cette catégorie de personnes s’est retrouvée davantage isolée avec un plus grand besoin d’assistance sociale.

Culture Montérégie souhaite concevoir un Bureau de coordination culture-affaires afin d’offrir un service d’accompagnement aux deux secteurs pour favoriser la création de partenariats gagnant-gagnant, considérant que la culture, les arts et les affaires sont des alliés naturels qui ont des forces complémentaires et des besoins compatibles.

Les Fous de Nature de Boucherville veulent développer des ateliers scolaires numériques afin de s’adapter à la situation actuelle en lançant le projet : La technologique au service de l’éducation relative à la nature et l’environnement en temps de crise environnementale et sanitaire. Les animations de ce groupe concernent les élèves de maternelle et de primaire et répondent aux besoins des enseignants en proposant une éducation relative à la nature et à l’environnement. En raison des mesures sanitaires, l’organisation doit ajuster ses ateliers, tout en conservant le caractère immersif et l’approche interactive, notamment par l’acquisition d’équipements technologiques performants et de logiciels multimédias.

Plus de boîtes de dons pour la population! est un projet de Certex qui vise la remise en état de 30 boîtes de dons de vêtements et tissus pour les ajouter sur le territoire du Grand Montréal afin de les rendre plus accessibles aux citoyens. L’approvisionnement supplémentaire venant de ces 30 nouvelles boîtes de dons permettra à l’entreprise de préserver les 64 employés dont la plupart ont des limitations fonctionnelles au travail. D’ailleurs, la revalorisation des boîtes sera effectuée par deux personnes avec limitations qui seront engagées pour ça.

Le Festival Classica de Saint-Lambert souhaite la mise en place de l’organisme Le Concert Bleu, un OBNL qui gérera la première plateforme de musique classique dont les profits seront entièrement distribués aux artistes figurant sur cette nouvelle vitrine québécoise. L’objectif est de rétribuer les artistes à leur juste valeur, par le biais de cachets et de redevances afin qu’ils puissent continuer à exercer leur art et à en vivre décemment.

L’Atelier à Jules est un plateau de travail supervisé qui donne la possibilité à de jeunes adultes vivant avec une Déficience Intellectuelle (DI) ou un Trouble du Spectre de l’Autisme (TSA) de se réaliser au travail afin d’augmenter leur estime de soi et développer leur autonomie. Il s’agit d’une initiative des Cuisiniers Différents de Longueuil.

Télétravail Québec espère lancer son volet marchand qui consiste à offrir un abandonnement payant aux membres afin qu’ils puissent bénéficier de services et de soutiens, plus facilement, tout en permettant à l’association d’être autonomes financièrement en lien avec le télétravail.

La Société historique et culturelle du Marigot de Longueuil souhaite présenter l’activité Ville Jacques-Cartier, vaste banlieue ouvrière (1947-1969) qui sera sous la forme de visite animée en autobus, d’une durée de 150 minutes, sur le territoire de la Ville Jacques-Cartier, soit l’essentiel du territoire de Longueuil après la fusion en 1969. L’activité intégrera des témoignages et photos recueillis de 2018 à 2020 auprès de plus de 30 anciens résidents dans le cadre du projet « Ville Jacques-Cartier, haute en couleur » lancé en 2017 et rassemblant quelque 200 personnes.

Le Lumifest veut fournir des formations, des conférences et des ateliers permettant aux professionnels du milieu des arts numériques de parfaire et partager leurs connaissances, en plus de contribuer au maillage des principaux acteurs de ce milieu avec la mise en place d’un volet professionnel. Il s’agira de la première offre du genre sur la Rive-Sud.

L’organisme Cœliaque Québec aimerait proposer à ses membres cœliaques résidant en Montérégie la possibilité de participer à un café virtuel qui serait modéré par une nutritionniste, dans le but de mieux comprendre leur traitement qui est un régime sans gluten strict pour la vie. Manger, cuisiner, faire l’épicerie, aller au restaurant ou chez des amis, voyager sont les nombreux aspects auxquels les malades doivent s’adapter.

Réaliser un répertoire des organismes progressistes est une idée de Go Pirates Canada consistant à développer une plateforme web qui se veut un centre d’information, de ressources et un inventaire des organismes progressistes de l’agglomération de Longueuil. Cela permettra de mettre en valeur ces institutions, tout en aidant les travailleurs qui recherchent ce genre d’environnement.

Pour lancer sa campagne d’adhésion de membres aubergistes et propriétaires de gîtes au Québec, la Coopérative Aubergiste souhaite embaucher la firme de communications Jack Marketing. L’objectif est d’obtenir une reconnaissance distinctive pour les établissements des aubergistes dans le réseau d’hébergement du Québec et de valoriser la profession.

Dose Culture vise les marchés privés et commerciaux avec son projet de développement créatif de nouveaux marchés. Ce réseau les aiderait à atteindre leur mission de faire rayonner les artistes locaux afin qu’ils deviennent financièrement autonomes, notamment en vendant des œuvres d’artistes de Dose Culture dans des cabinets de spécialistes.

Finalement, le projet de la Maison de l’accueil du Carrefour le Moutier consiste à l’implantation d’un bâtiment collectif intégrant un pôle de services sociocommunautaires, des espaces animés collaboratifs, créatifs, de réflexion, d’éducation et d’employabilité au centre-ville de Longueuil.

Pour voter, c’est ici.


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.